Coronavirus : le bilan s'élève à plus de 24 000 morts en France, avec 427 nouveaux décès en 24 heures

Dans l\'unité Covid-19 de l\'hôpital Lariboisière à Paris, le 27 avril 2020.
Dans l'unité Covid-19 de l'hôpital Lariboisière à Paris, le 27 avril 2020. (JOEL SAGET / AFP)

Dans le détail, 15 053 personnes sont mortes dans les hôpitaux (+243) et 9 034 (+184) dans les Ehpad

La France compte 24 087 décès liés au Covid-19, soit 427 de plus en 24 heures, selon les chiffres communiqués par la Direction générale de la santé, mercredi 29 avrill. Dans le détail, 15 053 personnes sont mortes dans les hôpitaux (+243) et 9 034 (+184) dans les Ehpad. Concernant les patients en réanimation, ils sont 7 303 (144% de taux d’occupation), dont 4 207 atteints du coronavirus. Entre mardi et mercredi, 110 nouveaux cas graves ont été admis, le solde reste négatif avec 180 patients en moins, indique la DGS. Suivez notre direct.

 Le bilan du Royaume-Uni passe à plus de 26 000 morts. En cause, l'inclusion des des maisons de retraite, ont indiqué les services de santé. Le bilan de mardi, qui ne portait que sur les hôpitaux, faisait état de 21 678 morts. Au total, 165 221 cas (+4 076) ont été officiellement confirmés, a précisé le ministre des Affaires étrangères Dominic Raab lors d'une conférence de presse.

Le gouvernement présente son plan de déconfinement devant le sénat lundi. Après l'Assemblée nationale, le Palais du Luxembourg. C'est à 14h30, lundi prochain (le 4 mai), que le gouvernement présentera son plan de déconfinement devant le Sénat. Une présentation qui sera suivie d'un débat et d'un vote en application. Pour le débat, chaque groupe disposera d'un temps de parole en fonction de sa représentativité, avec un seul intervenant : 9 minutes pour les groupes LR, PS et centriste, 7 minutes pour les groupes LREM, RDSE à majorité radicale, CRCE à majorité communiste et Indépendants. Suivez notre direct.

Un trafic aérien retombé au niveau de 2006. Selon les chiffres donnés par l'Association internationale du transport aérien, mercredi 29 avril, il a enregistré au mois de mars 2020 la plus forte baisse de son histoire récente : - 52,9% par rapport à la même période l'an dernier. C'est la conséquence du fait que les compagnies aériennes sont durement frappées par les fermetures de frontières décidées partout dans le monde pour freiner la propagation du coronavirus.

"La pire récession de l'histoire de la République allemande". C'est avec ces mots que le ministre de l'Economie allemand a expliqué ce qui attend le pays dans les prochaines semaines. Le Covid-19 provoque une situation inédite depuis cinquante ans, avec une baisse du PIB de 6,3% dans le pays cette année. Au moins trois millions de personnes étaient au chômage partiel ces deux derniers mois. 

Le calendrier de la rentrée scolaire en France se précise. Le ministre de l'Education nationale a affirmé sur BFMTV que le 11 mai ne correspondrait qu'à "la pré-rentrée" des enseignants. "Les premiers élèves rentreront à partir du lendemain", a-t-il ajouté. C'est-à-dire le mardi 12 mai. 

Les parents d'élèves informés sur la rentrée d'ici au 7 mai. Le ministère de l'Education a indiqué, mercredi, à franceinfo, que chaque parent connaîtrait les conditions de rentrée de son enfant "entre le 4 et le 7 mai". Un rectificatif par rapport aux propos du ministre, Jean-Michel Blanquer, la veille, sur TF1 : "Mon objectif, c'est que chaque famille soit informée avant le 4 mai de ce qui se passe pour son enfant, que ce soit à l'école primaire, au collège ou au lycée", avait-il affirmé. 

Plus de la moitié des salariés du privé au chômage partiel. "Ce matin, ce sont 11,3 millions de salariés qui sont protégés par le chômage partiel", a déclaré la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, mercredi, sur France Inter. "C’est plus d’un salarié sur deux du secteur privé", a-t-elle précisé. 

Edouard Philippe réunit les préfets et les élus locaux. Pour tenter de mettre en musique le déconfinement par région et par département, le Premier ministre réunit mercredi préfets et élus locaux, pariant sur une reprise a minima de l'activité éducative, économique et sociale à compter du 11 mai. Ce "travail de concertation et d'adaptation aux réalités de terrain" se poursuivra jeudi.

Pas de ralentissement aux Etats-Unis. Avec 2 207 décès du Covid-19 en 24 heures, le bilan journalier aux Etats-Unis est reparti à la hausse mardi, selon le comptage de l'université Johns-Hopkins. Il avait avoisiné les 1 300 morts les deux jours précédents. Cela porte le bilan américain de la pandémie à 58 351 morts au total. Le pays a aussi franchi le cap symbolique du million de cas diagnostiqués, soit environ le tiers du nombre total de cas recensés dans le monde. 

L'Espagne assouplit son confinement drastique. Le gouvernement espagnol a présenté, mardi, un plan de déconfinement par "phases" jusqu'à "fin juin". Le confinement du pays, le plus strict d'Europe, a déjà été légèrement assoupli, dimanche, avec l'autorisation pour les enfants de moins de 14 ans de se promener. Il doit l'être encore, samedi, avec la possibilité de faire du sport seul dehors ou de se promener entre membres du même foyer. Les écoles espagnoles resteront fermées jusqu'en septembre.

Vous êtes à nouveau en ligne