DIRECT. Coronavirus : 31 190 personnes encore hospitalisées, un chiffre en légère baisse pour le troisième jour consécutif

Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, le 28 mars 2020, à Paris.
Le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, le 28 mars 2020, à Paris. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)

Le directeur général de la santé a également annoncé, vendredi, que 18 681 personnes étaient mortes en France, soit 761 de plus en 24 heures.

Le chiffre est en légère baisse pour le troisième jour consécutif : 31 190 personnes atteintes du coronavirus sont encore hospitalisées, vendredi 17 avril, a annoncé Jérôme Salomon, directeur général de la santé. Il y a également 221 patients en moins en réanimation. "La baisse est lente mais elle est là", a déclaré Jérôme Salomon. "Ne relâchons pas nos efforts, le confinement commence à porter ses fruits", a-t-il insisté. Au total, 18 681 décès ont été comptabilisés en France en lien avec cette pandémie depuis le 1er mars, dont 11 478 en hôpital et 7 233 en Ehpad et établissements médico-sociaux, a-t-il précisé. Suivez notre direct.

 A ce jour, 1 081 marins du porte-avions Charles-de-Gaulle testés positifs au coronavirus. Soit environ 50% des effectifs humains du groupe aéronaval (2 300 personnes au total). Le chiffre a été donné par la ministre des Armées, vendredi. Florence Parly a été auditionnée en visioconférence depuis 15 heures par la commission de la défense nationale et des forces armées de l'Assemblée nationale.

Près de 15 000 morts au Royaume-Uni. Avec 847 décès de plus en 24 heures dans les hôpitaux, le bilan total des victimes au Royaume-Uni est désormais de 14 576 décès, a annoncé vendredi le ministère de la Santé.

Près de 20 000 morts en Espagne. Selon les derniers chiffres communiqués par le ministère de la Santé espagnol, vendredi, 19 478 personnes sont mortes du coronavirus dans le pays depuis le début de l'épidémie. Il y a eu 585 décès supplémentaires ces dernières vingt-quatre heures. Ce bilan, qui n'inclut que les personnes testées positives, est contesté par plusieurs régions qui affirment que des milliers de personnes supplémentaires sont mortes de la maladie.

 En Allemagne, une épidémie désormais "sous contrôle et gérable""Nous avons réussi à passer d'une croissance dynamique à une croissance linéaire, les taux d'infection ont diminué de manière significative", s'est félicité le ministre de la Santé allemand. Avec 3 868 morts, le pays est moins touché que ses voisins. Il prévoit un déconfinement le 3 mai et a déjà assoupli certaines restrictions.

En Chine, un bilan revu à la hausse. Les autorités de la ville de Wuhan ont annoncé avoir recensé 1 290 morts hors des hôpitaux, qui n'avaient pas été comptabilisés jusqu'ici. Une révision qui intervient au lendemain de déclarations d'Emmanuel Macron mettant en doute la transparence de la Chine. Celle-ci a démenti, vendredi, toute "dissimulation" dans son bilan.

Vous êtes à nouveau en ligne