DIRECT. "Le confinement s'est imposé par la crise qui se préparait" : revivez l'audition des membres du conseil scientifique sur le coronavirus

L\'épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du conseil scientifique, lors d\'une conférence de presse le 28 mars 2020.
L'épidémiologiste Arnaud Fontanet, membre du conseil scientifique, lors d'une conférence de presse le 28 mars 2020. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / POOL / AFP)

L'épidémiologiste Arnaud Fontanet fait partie des scientifiques qui ont conseillé l'exécutif durant l'épidémie de Covid-19.

Que s'est-il passé avec les masques ? Le confinement a-t-il été trop tardif ? La commission d'enquête de l'Assemblée nationale, qui a commencé ses auditions mardi, entend disséquer les "défaillances" dans la gestion de la crise du coronavirus. Ce sont quelques-uns des membres du conseil scientifique, dont son président Jean-François Delfraissy ou l'épidémiologiste Arnaud Fontanet, qui sont entendus jeudi 18 juin par les députés. C'est en effet ce conseil scientifique qui a aiguillé les décisions du gouvernement durant toute la crise sanitaire.

Polémique sur les masques. L'ancien patron de Santé publique France, François Bourdillon, a regretté mercredi la "croyance" de nombreux responsables sanitaires dans la "non efficacité des masques" pour le grand public, contrairement à l'approche de réduction des risques prônée par l'agence sanitaire. C'est "probablement une des explications du fait" que seuls 100 millions de masques chirurgicaux aient été commandés à l'été 2019 pour reconstituer le stock stratégique d'Etat, a-t-il estimé.

 Une gestion forcément imparfaite. Jérôme Salomon, le directeur général de la santé, qui a été audtionné mardi, a défendu pour sa part le bilan du gouvernement. "Le monde entier a été surpris par cette crise inédite, massive, brutale, mondiale", a-t-il souligné à l'Assemblée nationale, assurant qu'aucun pays ne pouvait "se targuer d'avoir été prêt et d'avoir parfaitement géré cette pandémie".

"Tirer les leçons" de la crise. Tout le personnel politique, du président de la République aux membres de l'opposition, s'accordent à dire qu'il faut "tirer les leçons" de cet épisode inédit, qui a conduit à un confinement généralisé de huit semaines et plongé le pays dans la crise économique. Le Covid-19 a fait plus de 29 000 morts en France.



Vous êtes à nouveau en ligne