Coronavirus : 437 nouveaux décès en 24 heures en France, dont 295 dans les hôpitaux

Un patient pris en charge aux urgences de l\'hôpital de Poissy (Yvelines), le 18 avril 2020. 
Un patient pris en charge aux urgences de l'hôpital de Poissy (Yvelines), le 18 avril 2020.  (ANTOINE KREMER / HANS LUCAS)

Le nombre de morts repart à la hausse dans le pays mais le nombre de patients atteints du Covid-19 en réanimation continue de baisser.

Le nombre de morts repart à la hausse en France. Le pays enregistre 437 nouveaux décès liés au nouveau coronavirus en 24 heures, dont 295 dans les hôpitaux, selon les chiffres de la Direction générale de la santé annoncés lundi 27 avril. Au total, on compte 14 497 décès dans les hôpitaux et 8 796 décès dans les Ehpad. En métropole, 7 527 patients sont hospitalisés en réanimation, dont 4 608 atteints de Covid-19. Le solde reste donc négatif, avec 74 patients en moins. Suivez notre direct.

  333 morts en Italie en 24 heures. Le pays a enregistré 333 décès liés au coronavirus au cours des dernières 24 heures, contre 206 dimanche. Mais le nombre quotidien de nouvelles contaminations est au plus bas depuis le 10 mars, a annoncé lundi 27 avril l'agence de Protection civile. Avec 1 739 nouvelles contaminations en 24 heures, contre 2 324 dans le bilan de dimanche, le pays est passé à un total de 199 414 cas confirmés de contamination au SARS-CoV-2 depuis l'apparition de l'épidémie, le 21 février.

 La Russie dépasse le bilan officiel de la Chine en nombre de cas. Avec 87 147 cas recensés de coronavirus à ce jour, la Russie a dépassé le bilan officiel de la Chine, lundi 27 avril. Les autorités de Pékin font état à ce jour de 82 830 cas de contamination depuis le début de l'épidémie au niveau national.

"Monsieur le Premier ministre...". Cinq groupes de l’Assemblée nationale ont décidé d'écrire à Edouard Philippe, lundi 27 avril, pour lui demander de reporter le vote sur le plan du déconfinement prévu initialement mardi. Ce report "nous apparaît comme un impératif démocratique qu'il vous appartient de faire respecter", peut-on lire dans le courrier rédigé par Valérie Rabault (groupe Socialistes et apparentés), Jean-Christophe Lagarde, (goupue UDI-Agir et Indépendants), Philippe Vigier et Bertrand Pancher (groupe Libertés et Territoires), Jean-Luc Mélenchon (groupe LFI) et André Chassaigne (groupe GDR). 

Un léger rebond en Espagne. L'épidémie a fait 331 morts au cours des dernières 24 heures, selon les chiffres du ministère espagnol de la Santé. C'est un peu plus que le bilan quotidien de la veille (288 victimes recensées). Ce qui porte le bilan à 23 521 morts dans le troisième pays le plus endeuillé par la maladie après les Etats-Unis et l'Italie. 

Une "mise en quarantaine politique". A la veille de la présentation officielle de sa stratégie de sortie du confinement, l'exécutif planche sur les ultimes arbitrages. Mais l'opposition dénonce les conditions du vote prévu à l'Assemblée nationale et demande un report. Peine perdue : le scrutin aura bien lieu, mardi, à l'issue du discours du Premier ministre, comme l'a décidé la conférence des présidents de groupe de l'Assemblée nationale. Le chef des députés LFI, Jean-Luc Mélenchon, dénonce la "mise en quarantaine politique" de l'Assemblée.

Boris Johnson de retour devant les caméras. A Londres, lundi, le Premier ministre a fait sa première apparition post-convalescence. La courbe "commence à s'inverser" au Royaume-Uni, a-t-il affirmé, tout en appelant les Britanniques à continuer à respecter le confinement. Il a assuré que le pays sortirait de cette crise plus fort que jamais.

Les masques "grand public" en vente en pharmacie. Au lendemain de la publication d'un arrêté en ce sens au Journal officiel, les pharmacies françaises peuvent désormais vendre des masques dits "non-sanitaires". "La moitié des officines n'en auront pas à disposition" dès lundi, faute d'avoir eu le temps de s'approvisionner, prévient toutefois l'Ordre des pharmaciens.

Vous êtes à nouveau en ligne