Coronavirus : la France a franchi la barre des 900 000 tests par semaine, selon le gouvernement

Des soignants pratiquent des tests au bassin de la Villette, à Paris, le 25 août 2020. 
Des soignants pratiquent des tests au bassin de la Villette, à Paris, le 25 août 2020.  (GONZALO FUENTES / REUTERS)

C'est un record depuis le début de l'épidémie.  L'objectif du gouvernement est d'atteindre un million de tests par semaine. 

La France a franchi une "barre historique" dans sa lutte contre la propagation du coronavirus, selon le porte-parole du gouvernement. Invité du Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI, Gabriel Attal a déclaré dimanche 30 août que 900 000 tests Covid hebdomadaires avaient été réalisés dans le courant de la semaine, "ce qui est énorme". L'objectif du gouvernement est d'atteindre un million de tests par semaine "à court terme", selon le ministre de la Santé Olivier Véran. Ainsi, Gabriel Attal a annoncé la mise en place de "barnums" à Paris afin de "continuer à développer les capacités de tests sans prescription, sans ordonnance, dans l'espace public"

 5413 cas supplémentaires en 24 heures en France. Dimanche 30 août, la France a enregistré 5 413 cas supplémentaires de contamination par le coronavirus en 24 heures, a annoncé Santé publique France (SPF), soit 40 de moins que la veille. Le nombre des personnes hospitalisées en raison du Covid-19 évolue peu, avec cinq patients supplémentaires en 24 heures à 4 535, de même que celui des cas graves traités dans des services de réanimation, qui augmente de deux à 402. Le bilan de l'épidémie dans le pays s'est alourdi de quatre décès ces dernières 24 heures, pour un total de 30 606 morts.

En Allemagne, dérapages "inacceptables" lors de la manifestation "anticorona" de Berlin. Le ministre allemand de l'Intérieur a condamné les débordements survenus dans la capitale allemande lors d'une manifestation contre les restrictions liées à la pandémie, avec 300 interpellations. Voir notamment des "extrémistes et des fauteurs de troubles" tenter de pénétrer de force dans la bâtiment du Reichstag, siège de la chambre des députés et "centre symbolique de notre démocratie" est "inacceptable", a jugé Horst Seehofer dans les colonnes du quotidien allemand Bild. Même condamnation du côté du président allemand. "Des drapeaux du Reich et des grossièretés d'extrême droite devant le Bundestag allemand sont une attaque insupportable contre le cœur de notre démocratie", a écrit Frank-Walter Steinmeier sur Instagram (en allemand)"Nous n'accepterons jamais cela". 

Des classes fermées pour la rentrée, mardi. Jean-Michel Blanquer, le ministre de l'Education nationale, fait savoir dans le Journal du dimanche que des salles de classe seront fermées pour le jour de la rentrée, mardi. "Il y en aura, mais le moins possible", déclare-t-il. "Cela se décide par une analyse quotidienne, en fonction de la situation sanitaire de chaque territoire", explique-t-il, assurant que l'année scolaire sera "aussi normale que possible".

Vous êtes à nouveau en ligne