DIRECT. Trois cas supplémentaires de coronavirus 2019-nCoV identifiés en Allemagne

Des passagers portent des masques pour se protéger du coronavirus 2019-nCoV, à l\'aéroport de Los Angeles (Californie, Etats-Unis), le 22 janvier 2020.
Des passagers portent des masques pour se protéger du coronavirus 2019-nCoV, à l'aéroport de Los Angeles (Californie, Etats-Unis), le 22 janvier 2020. (Mark RALSTON / AFP)

Un quatrième cas a également été détecté en France, a annoncé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, mardi.

Trois cas supplémentaires d'infection par le nouveau coronavirus ont été détecté en Allemagne, là même où a été identifié un premier cas, a annoncé le ministère bavarois de la Santé mardi 28 janvier. "Ces patients sont également des employés de l'entreprise du district de Starnberg, où la première personne touchée est déjà employée", précise le ministère dans un communiqué, ajoutant que 40 autres salariés de l'entreprise avaient été identifiées comme ayant été en "contact étroit" avec le premier malade. Elles feront l'objet d'un dépistage mercredi.

Un quatrième cas a été détecté en France, a annoncé le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, mardi. Il s'agit d'un touriste chinois "âgé d'environ 80 ans" et originaire de la province de Hubei. Cet homme, hospitalisé en réanimation à Paris, se trouve dans "un état sévère" et "nécessite des soins continus"

Premier cas de transmission entre humains en Allemagne. "Un homme de la région de Starnberg a été infecté avec le nouveau coronavirus" et "a été placé sous surveillance médicale et à l'isolement", a annoncé un porte-parole du ministère. Il s'agit du premier cas de contamination entre humains sur le sol européen, les autres patients signalés en Europe ayant été infectés lors d'un séjour en Chine.

Le rapatriement des Français se précise. "On aura un premier vol de rapatriement qui partira demain de Paris pour revenir probablement jeudi avec des personnes qui sont asymptomatiques, c'est-à-dire qui ne présentent pas de symptômes", a précisé mardi sur CNews Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d'Etat chargé des Transports. "Ces personnes seront surveillées, mises sous quatorzaine." "Et puis vous aurez un second vol dont les dates sont à déterminer avec des personnes qui sont symptomatiques, donc porteuses possiblement du virus et qui seront elles médicalisées à Paris", a-t-il ajouté.

Le bilan s'alourdit en Chine. Le nombre de victimes a bondi à 106 morts et celui des cas confirmés dépasse 4 500 dans toute la Chine, selon un bilan des autorités mardi. Le précédent bilan faisait état de 82 morts en Chine et quelque 2 744 personnes infectées.

Vous êtes à nouveau en ligne