Coronavirus : 17 départements sont désormais considérés en situation de "vulnérabilité élevée"

Une femme masquée dans les rues de Londres, à Trafalgar Square, le 21 août 2020. 
Une femme masquée dans les rues de Londres, à Trafalgar Square, le 21 août 2020.  (HENRY NICHOLLS / REUTERS)

"La dynamique de la transmission en forte croissance est très préoccupante", explique Santé publique France.

Santé publique France évoque la crainte d'une progression "exponentielle" de l'épidémie de Covid-19 en France. Samedi 29 août, l'agence indique dans son point journalier sur la situation que 17 départements sont désormais considérés en situation de "vulnérabilité élevée", selon un classement réalisé par Santé publique France à partir de l'ensemble des indicateurs de suivi de l'épidémie. Cinq se trouvent en Ile-de-France (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne et Val d'Oise) et quatre dans la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var et Vaucluse). Les autres territoires concernés sont la Gironde, l'Hérault, le Loiret, le Rhône, la Sarthe et, Outremer, la Guyane, la Martinique et la Guadeloupe. 36 autres départements sont pour leur part en situation de "vulnérabilité modérée".

Les autorités sanitaires ont par ailleurs enregistré 5 453 cas confirmés supplémentaires de contamination en 24 heures.

 De possibles nouvelles restrictions au Royaume-Uni cet hiver. Le ministre britannique de la Santé, Matt Hancock, a déclaré ne pas exclure d'introduire de nouvelles restrictions en Angleterre en cas de deuxième vague de nouveau coronavirus cet hiver. "Si les cas augmentent à nouveau, nous devrons recourir à des confinements locaux très étendus ou prendre des mesures supplémentaires au niveau national. Nous ne l'excluons pas, même si nous ne voulons pas voir ça", a-t-il expliqué dans le quotidien The Times

 Une manifestation anti-masque dispersée par la police, à Berlin. La police berlinoise a interrompu samedi la manifestation d'opposants au port du masque et aux mesures de restrictions contre la pandémie de Covid-19, faute de respect des gestes barrière par les quelque 18 000 participants. "La distanciation minimum n'est pas respectée (...) malgré les demandes répétées", a indiqué la police, "c'est pourquoi il n'y a pas d'autre possibilité que de dissoudre le rassemblement".

Quelque 1 500 nouveaux cas de contamination en Allemagne. Le nombre de cas confirmés de contamination par le nouveau coronavirus en Allemagne a augmenté de 1 479 pour s'élever à 240 986, selon les données fournies samedi par l'Institut Robert Koch pour les maladies infectieuses. Ce bilan quotidien évolue autour de 1 500 nouveaux cas depuis mercredi en Allemagne.

Le Canada maintient ses frontières fermées jusqu'au 30 septembre. Le gouvernement canadien l'a annoncé, vendredi. Toutefois, certains Américains ont l'autorisation de franchir les frontières du pays. Depuis le mois de mars, les voyageurs arrivant au Canada, qu'ils soient Canadiens ou non, sont soumis à une quarantaine obligatoire de 14 jours. Les ressortissants étrangers qui présentent des symptômes du Covid-19 se voient quant à eux interdire l'entrée au Canada.

Vous êtes à nouveau en ligne