DIRECT. Coronavirus : écoles, cafés et restaurants vont être fermés en Belgique

Un passager portant un masque de protection arrive à l\'aéroport de Bruxelles (Belgique), le 12 mars 2020. 
Un passager portant un masque de protection arrive à l'aéroport de Bruxelles (Belgique), le 12 mars 2020.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Tous les rassemblements récréatifs sont annulés "peu importe leur taille", a annoncé jeudi soir la Première ministre belge Sophie Wilmès.

Emmanuel Macron a tenu, jeudi 12 mars, une allocution aux Français pour détailler une série de mesures d'une ampleur inédite mises en place pour freiner la propagation du coronavirus Covid-19

Parmi ces mesures, dont l'intégralité est à retrouver dans notre article, il a notamment ordonné la fermeture à partir de lundi et "jusqu'à nouvel ordre", des crèches, écoles et universités. Dans ce contexte, il a fait appel à "la responsabilité" de chacun en demandant de limiter "au strict nécessaire" les déplacements, et aux personnes agées de plus de 70 ans et aux plus fragiles de rester chez eux.

Emmanuel Macron a par ailleurs maintenu les élections municipales dont le premier tour est prévu dimanche avec des aménagements pour éviter une longue attente aux personnes âgées, les plus vulnérables au virus.

Ecoles, cafés et restaurants vont être fermés en BelgiqueEcoles, cafés, restaurants, discothèques vont être fermés en Belgique afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, et tous les rassemblements annulés "peu importe leur taille", a annoncé jeudi soir la Première ministre belge Sophie Wilmès. Les écoles seront également fermées à compter du week-end prochain. 

 Jean-Michel Blanquer assure que les "recteurs de France sont préparés". Le ministre de l'Education s'est exprimé peu après la déclaration du chef de l'Etat. "Nous rentrons dans une nouvelle étape de la lutte contre le coronavirus", a-t-il expliqué face à la presse. "La France a les moyens d'un enseignement à distance (...) Nous allons avoir grâce au CNED un dispositif qui s’appelle 'ma classe à la maison' avec des cours en visioconférence et des ressources pédagogiques", a détaillé le ministre de l'Education. Ses déclarations sont à retrouver dans notre article. 

Une série de mesures d'ampleur annoncée par Emmanuel Macron. La France fait face à "la plus grave crise sanitaire depuis un siècle". Jeudi soir, Emmanuel Macron a annoncé d'importantes mesures pour contrer l'épidémie. Fermeture des établissements scolaires, personnes âgées invitées à rester chez elles, plan de relance européen : notre article vous résume ce qu'il faut retenir de l'allocution du chef de l'Etat

61 morts et 2876 cas. En France, 61 personnes sont mortes depuis le début de l'épidémie et 2 876 cas de coronavirus Covid-19 ont été diagnostiqués, selon le bilan du jour communiqué par la Direction générale de la Santé, jeudi 12 mars. Au total, 129 personnes se trouvent dans un état grave "nécessitant une réanimation", précise la direction générale de la Santé dans un communiqué. "Le virus circule désormais activement dans plusieurs zones du territoire national, l'épidémie s'amplifie en France", ajoute le communiqué de la direction générale de la Santé.

Plus de 1 000 morts en Italie. L'Italie, de loin le pays d'Europe le plus touché par la pandémie de Covid-19, a dépassé jeudi le cap des 1 000 morts, avec un total de 1 016 décès pour plus de 15 000 cas enregistrés, a annoncé la protection civile, jeudi 12 mars. Le nombre de décès supplémentaires (189) est sensiblement le même que celui annoncé la veille (196). La région la plus touchée reste la Lombardie (Nord), avec 744 morts et 8 725 cas détectés, suivie par l'Emilie-Romagne (Centre-Nord), avec 146 morts et 1 947 cas. Seules cinq régions italiennes n'ont pas enregistré de décès.

Au Royaume-Uni, entre 5 000 et 10 000 contaminations estiméesLe nombre de personnes infectées par le nouveau coronavirus au Royaume-Uni se situe "probablement" entre 5 000 et 10 000 personnes, a estimé jeudi le gouvernement. Le pays n'envisage pas à ce stade d'interdire les rassemblements de masse ou de fermer les écoles, a toutefois indiqué le Premier ministre, Boris Johnson. 

 Contrôles renforcés à la frontière entre l'Allemagne et la FranceLa police allemande effectue depuis jeudi après-midi des contrôles renforcés à la frontière avec la France face à la crise du coronavirus, demandant aux automobilistes entrant sur le territoire allemand s'ils ont de la fièvre et s'ils sont malades, ont constaté des journalistes à Strasbourg (Bas-Rhin). Ils sont postés sous une tente blanche alors que de longues files de voitures se sont formées sur le Pont de l'Europe, entre Strasbourg et la ville allemande de Kehl, sur l'autre rive du Rhin.

La bourse de Paris connaît la plus forte chute de son histoire. L'épidémie de coronavirus a fait plonger les places financières jeudi. A la clôture, la Bourse de Paris a enregistré la plus forte chute de son histoire (-12,28%), celle de Londres a connu sa pire séance depuis octobre 1987 (-9,81%), celle de Francfort a vécu sa pire journée depuis 1989 (-12,24%). La Bourse de Milan a terminé la journée de à -16,92%, soit sa pire chute. Suivez la situation dans notre direct.

Les opérations non urgentes reportées dans les hôpitaux. Le ministère de la Santé demande à tous les hôpitaux de déprogrammer les opérations chirurgicales non urgentes, a appris franceinfo. La mesure doit permettre de déployer davantage de moyens hospitaliers pour lutter contre le coronavirus Covid-19.

Le ministre de l'Economie annonce de nouvelles mesures. Bruno Le Maire a notamment mentionné la création d'un fonds de solidarité pour les entreprises les plus touchées, et a indiqué que la Bpifrance (la Banque publique d'investissement) allait porter de 70% à 90% sa garantie sur les prêts souscrits par les petites et moyennes entreprises (PME). "Cette garantie de l'Etat est un instrument extrêmement puissant pour que les entreprises puissent continuer à avoir des prêts et à avoir de la trésorerie", a-t-il affirmé. 

Les rassemblements de plus de 50 personnes désormais interdits jusqu'au 15 avril "sur l'ensemble de la Corse". C'est ce qu'a annoncé le préfet de Corse dans un communiqué publié jeudi 12 mars. "Toutes les activités rassemblant du public dans les lieux où elles impliquent une promiscuité prolongée favorisant la transmission du virussont désormais interdites, "dès lors qu'elles réunissent simultanément plus de 50 personnes", indique la préfecture. Cette mesure concerne "les cinémas, les théâtres, les salles de spectacle et de concert, les salles de sports ou encore les discothèques", mais "ne s'applique pas à l'activité normale des commerces, des entreprises, des restaurants et des bars." Depuis le début de l'épidémie, la Corse a recensé 63 cas confirmés de coronavirus.

Vers un retour à la normale en Chine. Depuis quelques jours, le nombre de nouveaux cas décroît en Chine, ce qui laisse à penser que le pic épidémique est dépassé dans le pays, comme l'indique Pékin jeudi 12 mars. Epicentre de la production industrielle, la Chine risque d'être encore confrontée à des difficultés économiques, aux répercussions mondiales, malgré la reprise progressive du travail local.

Les Européens interdits de séjour aux Etats-Unis. Donald Trump a annoncé mercredi 11 mars, lors d'un discours à la nation, qu'il interdisait aux ressortissants des pays européens – à l'exception du Royaume-Uni et de l'Irlande – de se rendre aux Etats-Unis pour une durée de 30 jours, à compter de vendredi soir. Cette restriction ne s'applique pas aux ressortissants américains. Après avoir semé la confusion en suggérant que "le commerce et le fret" venant d'Europe seraient aussi bannis, Donald Trump a indiqué quelques instants plus tard que le "commerce ne sera[it] en aucun cas concerné".

Vous êtes à nouveau en ligne