Coronavirus : Malte ferme bars et boîtes de nuits face à la hausse des contaminations

Un café à La Vallette, à Malte, le 29 juillet 2008.
Un café à La Vallette, à Malte, le 29 juillet 2008. (GARDEL BERTRAND / HEMIS.FR / AFP)

Les rassemblements dans les lieux publics seront par ailleurs limités à quinze personnes. Et le masque sera obligatoire dans les lieux publics clos.

Les autorités de l'île de Malte ont ordonné, lundi 17 août, la fermeture des discothèques et bars de nuit à partir de mercredi, pour tenter d'endiguer la hausse des contaminations au Covid-19Les rassemblements dans les lieux publics seront par ailleurs limités à quinze personnes. Et le masque sera obligatoire dans les lieux publics clos. Le nombre de contamination sur l'île méditerranéenne ne cesses de grimper depuis un mois : Malte compte actuellement 607 cas de coronavirus, soit presque le double que lors de la première vague du virus, en mars et avril.

Le trafic aérien toujours au plus bas. La compagnie aérienne irlandaise Ryanair a annoncé lundi une réduction de 20% du nombre de ses vols en septembre et octobre, évoquant une baisse des réservations en raison d'une recrudescence des cas de coronavirus en Europe. Le gestionnaire des aéroports de Roissy et Orly, ADP, a de son côté annoncé que le trafic aérien commercial à Paris n'atteignait en juillet pas le quart de son niveau d'il y a un an, en raison de la pandémie.

Pas de foire à Châlons-en-Champagne. La 74e foire agricole de la ville a été annulée lundi après le refus du préfet de la Marne d'accorder une dérogation de plus de 5 000 participants par jour. Deuxième foire agricole de France après le Salon de l'agriculture, poumon économique en Champagne-Ardenne et traditionnel carrefour politique de la rentrée, elle devait se tenir du 4 au 14 septembre, avec près de 750 exposants.

Le port du masque obligatoire étendu à de nouvelles villes. Si vous habitez à Angers (Maine-et-Loire), Sète (Hérault), Toulon (Var), ou encore en Seine-Maritime ou en Haute-Saône, l'obligation du port du masque dans certaines rues, ou sur les marchés, entre en vigueur lundi 17 août.

 De nouvelles annonces attendues sur les règles en entreprise. La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a annoncé au JDD, dimanche, que de "premières évolutions" seraient présentées aux partenaires sociaux mardi, en vue d'une modification des règles sanitaires d'ici fin août. Le port du masque obligatoire pourrait notamment être étendu aux salles de réunion, a expliqué la ministre.

Vous êtes à nouveau en ligne