Coronavirus : le gouvernement italien annonce de nouvelles mesures drastiques et ordonne d'"éviter les déplacements" dans tout le pays

A Rome (Italie), des passants portent un masque de protection contre le coronavirus Covid-19, le 6 mars 2020. 
A Rome (Italie), des passants portent un masque de protection contre le coronavirus Covid-19, le 6 mars 2020.  (BARIS SECKIN / ANADOLU AGENCY / AFP)

Le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte a également ordonné lundi soir la suspension du championnat de football. 

Le Premier ministre italien Giuseppe Conte a appelé, lundi 9 mars au soir, tous les Italiens à "éviter les déplacements" sur le territoire national pour endiguer l'épidémie de coronavirus Covid-19, et a ordonné une "interdiction de rassemblement".

Ces nouvelles mesures draconiennes, dont le Premier ministre n'a pas précisé les modalités de mise en oeuvre, seront détaillées dans un décret qui entrera en vigueur dès mardi dans toute l'Italie, deuxième pays le plus touché après la Chine.Giuseppe Conte a par ailleurs ordonné la suspension du championnat de football Serie A et prolonge la fermeture des écoles et universités. 

25 morts en France. La France compte 25 morts et 1 412 cas confirmés du coronavirus Covid-19, soit 286 de plus qu'hier, a indiqué Jérôme Salomon, le directeur général de la Santé, lundi 9 mars dans son point-presse quotidien. Parmi les décès, on compte "15 hommes et 10 femmes, dont 21 personnes de plus de 70 ans", a-t-il précisé. Sur son site, Santé publique France annonce 30 morts, chiffre que Jérôme Salomon, n'a ni confirmé, ni infirmé. 

Sept foyers principaux sur le sol français. Le directeur général de la Santé a évoqué "sept regroupements" de cas, avec un nouveau foyer à Ajaccio, qui compte 38 cas, deux foyers en Haute-Savoie, un dans l'Oise, un à Mulhouse (Haut-Rhin), un autre dans le Morbihan et un "cluster" déjà connu des patients revenus d'Egypte. 

L'Espagne dépasse les 1 000 cas. L'Espagne a dépassé lundi le cap des 1 000 cas du nouveau coronavirus et le nombre de morts a bondi de 16 à 28, selon le ministère de la Santé, qui a annoncé la fermeture des écoles et universités à Madrid. Le bilan a ainsi quasiment doublé au cours des dernières 24 heures. Les principaux foyers de contagion sont Madrid et deux villes du Pays basque. 

Le ministre de la Culture testé positif. Le ministre de la Culture Franck Riester a été contaminé par le nouveau coronavirus, a indiqué lundi son cabinet, soulignant qu'il était "en forme" et à son domicile parisien. "Le ministre a été testé positivement aujourd'hui" après avoir manifesté des "symptômes", a précisé le cabinet, notant que Franck Riester avait passé plusieurs jours la semaine dernière à l'Assemblée nationale, où plusieurs cas ont été confirmés.

 La Bourse de Paris s'effondre. La Bourse de Paris s'est écroulé de 8,39%, à 4 707,91 points, enregistrant sa pire séance depuis 2008. Cette baisse importante survient sur fond d'effondrement des cours du pétrole après l'échec de négociations entre l'Opep et la Russie. La Bourse de Londres finit sur un plongeon de 7,69%, la Bourse de Madrid clôture en recul de 7,96% et la Bourse de Milan perd 11%. Suivez la situation dans notre direct.

463 morts en Italie. Le nombre de décès liés au coronavirus en Italie est passé lundi à 463 morts, soit 97 de plus que la veille, rapportent les autorités. Au total, l'Italie, pays européen le plus touché à ce stade par l'épidémie, enregistre désormais 9 172 cas confirmés de contamination, contre 7 375 la veille.

"La menace d'une pandémie est devenue très réelle." C'est ce qu'a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, le directeur de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), lundi, lors d'une conférence de presse. "Mais ce serait la première pandémie de l'histoire qui pourrait être contrôlée", a-t-il ajouté.

Première classe fermée à Paris. Pour la première fois à Paris, une classe est fermée après un cas de Covid-19 détecté chez une élève, rapporte France Bleu Paris. Il s'agit d'une classe de CE2 de l'école élémentaire Blomet, dans le 15e arrondissement de la capitale. Cette enfant de 8 ans, dont l'état "n'inspire aucune inquiétude", selon l'Agence régionale de santé d'Ile-de-France, avait passé la journée à l'école le jour précédent l'apparition de ses symptômes.

 "Le huis clos peut devenir notre doctrine", dit la ministre des Sports. Roxana Maracineanu a tenu une conférence de presse, lundi, pour revenir sur les mesures concernant les événements sportifs, évoquant un "contexte exceptionnel". Le 8e de finale retour de Ligue des champions entre le PSG et le Borussia Dortmund, prévu mercredi soir, est maintenu mais se tiendra à huis clos, a annoncé le préfet de police de Paris.

Vous êtes à nouveau en ligne