Coronavirus : le trafic internet a bondi de 30% pendant le confinement

Télétravail (illustration)
Télétravail (illustration) (JULIO PELAEZ / MAXPPP)

La France affiche une croissance démesurée du trafic des fournisseurs de vidéos, largement au-dessus de la moyenne européenne.

Dopé par le streaming vidéo et les jeux, le trafic internet a augmenté de 30% en France pendant le confinement, selon l'étude du spécialiste américain des réseaux Netscout qui a compilé les données des fournisseurs d'accès français. Cette progression par rapport à 2019 est spectaculaire mais se situe dans la moyenne des pays européens. La France se distingue en revanche par une croissance démesurée - 63% en mars et 86% en avril - du trafic des fournisseurs de vidéos qui consomment beaucoup de bande passante, là où la moyenne européenne a augmenté de 20%, selon Netscout.

 La tension continue de baisser à l'hôpital. La Direction générale de la santé a annoncé avoir dénombré 110 morts de plus lors des 24 dernières heures, mercredi 20 mai au soir, portant le bilan à 28 132 décès. On compte, dans le détail, 17 812 morts à l'hôpital (soit 92 personnes de plus) et 10 320 morts en Ehpad (soit 12 victimes de plus). Il y a aujourd'hui 143 845 cas confirmés de contamination en France, soit 418 de plus qu'hier, et 17 941 personnes hospitalisées ce soir, soit environ 500 de moins qu'hier. Concernant les cas graves, 1 794 patients se trouvent en réanimation, ce qui fait 100 personnes de moins qu'hier.

Environ 1% des décès du Covid-19 auraient lieu à domicile. Combien de personnes sont mortes du Covid-19 chez elles depuis le début de la pandémie ? Interrogée à ce sujet dans les colonnes du Parisien, Geneviève Chêne, directrice générale de Santé publique France, estime que s'"il est trop tôt pour donner un bilan définitif", les premiers éléments récoltés par l'institution indiquent que "les décès à domicile représenteraient 1% des morts du Covid-19". Des chiffres plus précis devraient être disponibles avant la fin du mois de juin. 

 Un plan alternatif. Les Pays-Bas, l'Autriche, le Danemark et la Suède vont proposer une alternative au vaste plan de relance franco-allemand visant à aider l'Union européenne à surmonter la crise engendrée par la pandémie de coronavirus, a annoncé mercredi 20 mai le Premier ministre néerlandais, Mark Rutte. Ces quatre pays, dont les gouvernements sont attachés à une stricte maîtrise des dépenses publiques, souhaitent de plus grandes garanties pour que les pays bénéficiant d'une aide adoptent des réformes.

Les embauches en chute libre en avril. Le nombre de déclarations d'embauche de plus d'un mois (hors intérim) a chuté de 64,9% en avril, a indiqué l'Agence centrale des organismes de sécurité sociale (Acoss). Les déclarations d'embauche en CDI diminuent de 63,6% en avril et celles en CDD de plus d'un mois de 66,4%, selon la caisse nationale des Urssaf. 

Vers un second tour des municipales en juin ? Le Premier ministre Edouard Philippe doit s'entretenir aujourd'hui avec les chefs de parti au sujet de l'organisation du second tour des élections municipales. Dans un avis rendu mardi, le Conseil scientifique a indiqué ne pas s'opposer à un scrutin en juin mais a appelé à une nouvelle évaluation de la situation 15 jours avant sa tenue.

Plusieurs "clusters" découverts dans le Grand-Est. Huit nouveaux foyers épidémiques ont été identifiés dans la région depuis le 11 mai, selon l'ARS et la préfecture de région. Quatre départements sont concernés : un foyer a été identifié en Haute-Marne, "quatre en Moselle, deux dans le Bas-Rhin, un en Meuse".

Vous êtes à nouveau en ligne