Coronavirus : l'Autriche rend à son tour le masque obligatoire dans plusieurs commerces

Des clients masqués attendent de pouvoir rentrer dans un magasin à Vienne, en Autriche, le 4 mai 2020. 
Des clients masqués attendent de pouvoir rentrer dans un magasin à Vienne, en Autriche, le 4 mai 2020.  (JOE KLAMAR / AFP)

Les supermarchés, le guichet des banques et la poste sont concernés. 

Face à une hausse du nombre de cas de coronavirus, l'Autriche va rendre le port du masque à nouveau obligatoire vendredi dans les supermarchés, au guichet des banques et à la poste, a annoncé mardi 21 juillet le gouvernement. "Le masque a aussi un effet symbolique : s'il disparaît du quotidien, on fait moins attention", a déclaré le chancelier Sebastian Kurz en conférence de presse.

 Des masques gratuits contre le coronavirus. Olivier Véran a annoncé mardi la relance de la distribution gratuite de masques "à destination du public précaire", qui perçoit notamment la complémentaire santé solidaire. Le ministre de la Santé l'a indiqué lors des questions au gouvernement à l'Assemblée, rappelant par ailleurs que deux millions de Français peuvent se faire rembourser des masques chirurgicaux sur prescription médicale. 

L'épidémie continue de flambler en Iran. Les autorités du pays ont annoncé mardi avoir enregistré 229 décès liés au nouveau coronavirus au cours des dernières 24 heures, un chiffre record depuis mi-février. Cela porte le bilan de la pandémie en Iran, pays le plus touché au Moyen-Orient, à 14 634 morts. 

Une "vraie deuxième vague" à l'automne en France. Quand faut-il s'attendre à un regain significatif de l'épidémie de coronavirus en France ? Jean-François Delfraissy a estimé, mardi sur BFMTV, qu'une "vraie deuxième vague" pourrait arriver des pays du Sud "pour octobre, novembre, ou décembre". La disparition du virus ou son installation chronique sur une longue période sont des hypothèses en revanche moins réalistes, selon le président du Conseil scientifique.

Plus de 80 000 morts au Brésil. C'est le pays d'Amérique latine le plus durement touché par la pandémie de coronavirus. Le Brésil déplore 80 120 morts du Covid-19, dont 632 enregistrées au cours des dernières 24 heures, selon un bilan communiqué lundi. Plus de deux millions de cas ont par ailleurs été recensés.

Fumée blanche à Bruxelles.
Au terme d'un sommet marathon, les dirigeants européens sont parvenus mardi à l'aube à un accord sur le plan de relance qui doit permettre à leurs économies de rebondir face à l'épidémie de coronavirus. 

Donald Trump défend le port du masque. Alors que le virus continue de se propager aux Etats-Unis, le président américain a estimé que le port du masque, qu'il avait jusqu'à présent critiqué, était un "geste patriotique". Avec 140 000 morts et 3,8 millions de cas recensés, les Etats-Unis restent le pays le plus touché par le Covid-19. 

Vous êtes à nouveau en ligne