DIRECT. Coronavirus : Boris Johnson annonce le prolongement du confinement au moins jusqu'au 1er juin au Royaume-Uni

Une famille britannique regarde l\'allocution du Premier ministre britannique Boris Johnson, à Londres, le 10 mai 2020.
Une famille britannique regarde l'allocution du Premier ministre britannique Boris Johnson, à Londres, le 10 mai 2020. (ADRIAN DENNIS / AFP)

Le Premier ministre britannique s'est exprimé dimanche soir lors d'une allocution télévisée.

Le déconfinement français doit débuter dès le 11 mai mais nos voisins d'outre-Manche vont devoir faire preuve de patience. Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé, dimanche 10 mai, que le confinement était prolongé au Royaume-Uni au moins jusqu'au 1er juin. Certains lieux publics pourront rouvrir début juillet, a-t-il ajouté. Suivez la situation dans notre direct.

Confinement prolongé jusqu'au 1er juin au Royaume-Uni. "Bien que nous ayons fait des progrès pour satisfaire au moins certaines des conditions que j'ai fixées, nous ne les avons pas toutes remplies. Ce n'est donc pas le moment, cette semaine, de mettre fin au confinement", a déclaré Boris Johnson. Toutefois, il a déclaré viser une réouverture des magasins et écoles primaires "au plus tôt début juin", et de certains bars et restaurants début juillet. Il a également annoncé sa volonté d'instaurer bientôt "une quarantaine pour les personnes qui entrent dans ce pays par avion".

En Ile-de-France, des voies réservées au covoiturage dès lundi. Les voies d'ordinaire réservées aux transports en commun et aux taxis sur les autoroutes A1 et A6A pourront temporairement être empruntées par les véhicules de covoiturage. Le ministère de la Transition écologique souligne que "la mise en oeuvre du covoiturage doit cependant être adaptée au contexte de lutte contre l'épidémie de coronavirus" et cite "plusieurs obligations sanitaires" : un seul passager est admis, il ne peut s'assoir à côté du conducteur et tous deux doivent porter un masque.

En France, 70 morts liées au Covid-19 en vingt-quatre heures. L'épidémie continue de ralentir en France dans l'Hexagone. La Direction générale de la Santé a annoncé, dimanche, 70 morts supplémentaires du Covid-19 en 24 heures. Une seule de ces morts a eu lieu dans un établissement médico-social, les autres étant répertoriées à l'hôpital. Cela porte à 26 830 le nombre de morts liés au Covid-19 depuis le 1er mars (16 642 dans les hôpitaux et 9 738 dans les établissements sociaux et médicaux sociaux).

 L'épidémie de Covid-19 ralentit en Espagne. Le nombre de morts liées au nouveau coronavirus dans le pays a augmenté de 143 au cours des dernières 24 heures, soit le plus faible bilan quotidien depuis la mi-mars, a annoncé le ministère espagnol de la Santé, dimanche. Le bilan total des décès liés au Covid-19 en Espagne s'élève désormais à 26 621, soit le quatrième total le plus élevé au monde, juste devant la France. Quant au nombre de cas confirmés de contamination, il a augmenté de 812 sur un jour pour atteindre 224 390. Il s'agit du deuxième total le plus élevé au monde derrière les Etats-Unis.

Un déconfinement progressif en France et en Espagne. Alors que la France vit son dernier jour de confinement dimanche, l'Espagne lance elle aussi lundi une nouvelle phase de déconfinement. Celle-ci prévoit notamment la possibilité, pour la moitié des habitants du pays, de se déplacer au sein de leur province, d'aller à des concerts et dans des théâtres. Les deux principales villes du pays, Madrid et Barcelone, ne bénéficieront pas de ces assouplissements.

Vous êtes à nouveau en ligne