Coronavirus : l'aide à l'embauche des apprentis sera fortement augmentée jusqu'au 28 février 2021

La ministre du Travail, Muriel Penicaud, arrive à l\'Elysée (Paris) pour une consultation entre le gouvernement, les syndicats et le patronat concernant l\'emploi, le 4 juin 2020. 
La ministre du Travail, Muriel Penicaud, arrive à l'Elysée (Paris) pour une consultation entre le gouvernement, les syndicats et le patronat concernant l'emploi, le 4 juin 2020.  (YOAN VALAT / POOL / AFP)

Les entreprises qui recruteront un apprenti du 1er juillet au 28 février bénéficieront d'une aide élargie à l'embauche de 8 000 euros pour les majeurs et 5 000 euros pour les mineurs, a annoncé la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. 

Le gouvernement recevait, jeudi 4 juin, les syndicats et le patronat afin de discuter de l'avenir de l'emploi, durement touché par la récession liée à la crise du coronavirus. L'une des annonces fortes, à la sortie de cette réunion, concerne l'apprentissage. En effet : les entreprises qui recruteront un apprenti du 1er juillet au 28 février bénéficieront d'une aide élargie à l'embauche de 8 000 euros pour les majeurs et 5 000 euros pour les mineurs, a annoncé la ministre du Travail, Muriel Pénicaud. 

Alors que cette aide est aujourd'hui réservée aux entreprises de moins de 250 salariés et pour des diplômes au niveau inférieur ou égal au bac, le dispositif sera élargi jusqu'au niveau de la licence et à toutes les entreprises, ce qui représentera "un coût supplémentaire supérieur à un milliard d'euros", indique l'entourage de la ministre.

Des discussions "dans les semaines qui viennent" sur l'assurance-chômage. Des discussions sur l'assurance-chômage vont s'ouvrir "dans les semaines qui viennent" avec les organisations syndicales et patronales, pour parvenir à des décisions "d'ici l'été", a annoncé Muriel Pénicaud, ministre du Travail, à l'issue de sa réunion à l'Elysée. 

Réouverture des frontières en Espagne. Madrid envisage de rouvrir le 22 juin ses frontières terrestres avec la France et le Portugal, trois mois après les avoir fermées pour lutter contre la pandémie de Covid-19, a annoncé la ministre du Tourisme, Reyes Maroto.

Le défilé du 14-Juillet remplacé par une cérémonie place de la Concorde. La présidence a prévu "un dispositif resserré, ramené à 2 000 participants et environ 2 500 invités", dans le respect des règles de distanciation sociale. Comme annoncé précédemment par l'exécutif, un hommage sera rendu aux soignants durant cette cérémonie.

Les compagnies aériennes étrangères autorisées à reprendre les vols vers la Chine. Pékin, qui a drastiquement réduit ses liaisons avec le reste du monde en raison de la pandémie de Covid-19, a annoncé jeudi 4 juin que toutes les compagnies aériennes étrangères pourront assurer un vol par semaine depuis et vers la Chine, à partir du 8 juin. Les passagers devront toutefois être testés à leur arrivée sur le sol chinois. 

Une réunion à l'Elysée sur des solutions face à la crise. Emmanuel Macron et Edouard Philippe échangent jeudi avec syndicats et patronat, pour discuter de solutions pour préserver l'emploi, durement touché par la récession liée à la pandémie. "L'accompagnement des plus fragiles, notamment les jeunes entrant sur le marché du travail", sera également abordé lors de cette rencontre, prévue à 15 heures.

Vous êtes à nouveau en ligne