DIRECT. Coronavirus : les sénateurs approuvent l'application de traçage StopCovid, après le feu vert des députés

L\'hémicycle du Sénat, à Paris, le 5 février 2020.
L'hémicycle du Sénat, à Paris, le 5 février 2020. (DANIEL PIER / NURPHOTO / AFP)

Les sénateurs ont approuvé, mercredi, l'application qui est censée aider à lutter contre l'épidémie en traçant les "cas contacts".

Les sénateurs ont approuvé, mercredi 27 mai, l'application de traçage StopCovid, quelques heures après le feu vert des députés. Cette application pour smartphone est censée aider à lutter contre la propagation du coronavirus, en traçant les "cas contacts". Dans le détail, 186 sénateurs ont voté pour et 127 contre. A l'Assemblée nationale, 338 députés ont voté pour et 215 contre. Ces votes ne sont pas contraignants mais avaient une dimension symbolique pour le gouvernement. Suivez la situation dans notre direct.

 L'appli StopCovid débattue au Parlement. Critiquée au sein même de la majorité, l'application pour smartphone a été débattue par les députés dès 15 heures à l'Assemblée. Elle a ensuite été débattue au Sénat. Mais ces votes ne sont pas contraignants et les Français devraient pouvoir la télécharger dès lundi. StopCovid doit permettre à ses utilisateurs d'être alertés s'ils ont croisé une personne contaminée par le Sars-CoV-2, à moins d'un mètre, pendant au moins 15 minutes. La Cnil a donné mardi son feu vert, estimant que l'application respectait les différentes dispositions législatives relatives à la protection de la vie privée.

La baisse se poursuit en France. Selon les chiffres communiqués par la direction générale de la santé (DGS), mercredi soir, on dénombre 1 501 malades atteints d’une forme sévère de Covid-19 qui sont hospitalisés en réanimation. Ils étaient 1 794 il y a une semaine, et 1 555 mardi. La DGS indique également que 15 680 personnes sont hospitalisées pour une infection au coronavirus (contre 17 941 il y a une semaine). De plus, 271 nouvelles admissions ont été enregistrées en vingt-quatre heures. C'était 432 il y a une semaine.

Un allègement des mesures dans les trains cet été ? Le secrétaire d'Etat aux Transports Jean-Baptiste Djebbari a estimé, sur RTL, que "si la situation sanitaire venait à s'améliorer", il serait possible d'envisager un allègement des mesures dans les trains cet été, voire d'aller jusqu'au remplissage complet des trains.

  Les jeunes frappés de plein fouet. La crise économique n'épargne pas les jeunes. Selon l'Organisation internationale du travail, ils sont les principales victimes du marasme économique né de la pandémie, révèle une nouvelle étude publiée mercredi 27 mai. Selon l'instance, un jeune sur six – de moins de 29 ans –  interrogés a arrêté de travailler depuis l'apparition du Covid-19. Et ceux qui ont conservé leur emploi ont vu leur temps de travail diminuer de 23%.

Deuil national de dix jours en Espagne. En Europe, si le déconfinement se poursuit, on n'oublie pas les morts. L'Espagne entame mercredi un deuil national de dix jours en mémoire des victimes du coronavirus, qui a tué plus de 27 000 personnes dans le pays.

Vous êtes à nouveau en ligne