Coronavirus : un "faible niveau" de Sars-CoV-2 retrouvé dans les eaux usées de Paris

Une plaque indiquant la présence d\'eau non potable sur le boulevard Richard Lenoir, à Paris, le 23 mars 2020.
Une plaque indiquant la présence d'eau non potable sur le boulevard Richard Lenoir, à Paris, le 23 mars 2020. (GILLES TARGAT / GILLES TARGAT / AFP)

"Cette très légère augmentation des traces de Sars-CoV-2 dans les eaux usées ne permet cependant pas à ce stade de tirer des conclusions sur le nombre de personnes infectées", selon l'Observatoire épidémiologique dans les eaux usées.

Les analyses des eaux usées de Paris et de la région parisienne révèlent à nouveau une présence du Sars-CoV-2, à un "faible niveau" qui ne permet pas de tirer des conclusions sur l'évolution de l'épidémie, a affirmé mercredi 22 juillet l'Observatoire épidémiologique dans les eaux usées (Obépine). "Cette très légère augmentation des traces de Sars-CoV-2 dans les eaux usées ne permet cependant pas à ce stade de tirer des conclusions sur le nombre de personnes infectées", insiste le communiqué de l'Observatoire. 

 Le gouvernement américain sort le chéquier. Washington va payer 1,95 milliard de dollars (1,7 milliard d'euros) pour obtenir 100 millions de doses d'un potentiel vaccin contre le nouveau coronavirus, développé par l'alliance germano-américaine Biontech/Pfizer, ont annoncé les deux laboratoires mercredi 22 juillet. Ces derniers développent depuis plusieurs mois un projet de vaccin, qui entre désormais dans une phase décisive d'essais cliniques à grande échelle, après des premiers résultats encourageants. 

 La Belgique enregistre une augmentation significative des contaminations au Covid-19. Le pays doit "agir vite" pour éviter de nouvelles mesures de confinement, a averti mercredi le Centre national de crise. "Nous devons éviter l'effet boule de neige avant qu'il ne provoque une nouvelle avalanche", a déclaré un de ses porte-paroles, Boudewijn Catry. Le nombre de nouvelles infections au cours de la période du 12 au 18 juillet a augmenté de 89%, avec en moyenne 184 cas diagnostiqués par jour, contre 98 la semaine précédente. 

  L'écart économique entre les sexes creusé. La pandémie de Covid-19 pourrait compromettre les progrès réalisés au cours des trois dernières décennies pour réduire l'écart économique entre les femmes et les hommes, souligne la directrice générale du FMI Kristalina Georgieva dans un billet de blog publié mardi 21 juillet. Le choc économique provoqué par la crise sanitaire affecte plus les femmes que les hommes, car elles occupent davantage les emplois des secteurs durement affectés, tels que les industries de services, la vente au détail, le tourisme ou l'hôtellerie. 

 L'organisation des JO de Tokyo suspendue à un vaccin. Le développement d'un vaccin ou d'un traitement contre le coronavirus sera un élément fondamental pour permettre aux Jeux olympiques de Tokyo, reportés d'un an en raison de l'épidémie, de pouvoir s'ouvrir le 23 juillet 2021. "Si la situation continue telle qu'elle l'est en ce moment, nous ne pourrons pas [organiser les Jeux]", a déclaré le président du comité d'organisation, Yoshiro Mori.

Premier état des lieux de la mortalité liée au Covid-19 en France. Santé publique France estime qu'entre le 2 mars et le 31 mai, l'épidémie a fait "directement ou indirectement" entre 25 000 et 30 000 morts. Une fourchette qui témoigne néanmoins "des incertitudes" sur l’estimation de cette surmortalité.

Vous êtes à nouveau en ligne