DIRECT. Coronavirus Covid-19 : un cas confirmé en Egypte, le premier sur le continent africain

Des contrôles de température corporelle à l\'aéroport international du Caire (Egypte), le 1er février 2020.
Des contrôles de température corporelle à l'aéroport international du Caire (Egypte), le 1er février 2020. (AFP)

Il s'agit d'un ressortissant étranger qui a été placé à l'isolement, annonce le ministère de la Santé égyptien.

Les autorités égyptiennes ont confirmé un premier cas de coronavirus Covid-19 en Egypte, vendredi 14 février, en précisant qu'il s'agissait d'un ressortissant étranger qui a été hospitalisé et placé à l'isolement. Le ministère de la Santé égyptien dit avoir immédiatement informé l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et pris toutes les mesures de précaution nécessaires.

Les premiers expatriés français sont sortis de quarantaine. Les 181 premiers rapatriés de Wuhan (Chine) ont commencé à quitter le centre de vacances de Carry-le-Rouet (Bouches-du-Rhône) dès vendredi matin, après une quarantaine de quatorze jours. Parmi ces rapatriés revenus en France le 31 janvier, les autorités n'ont fait état d'aucune contamination.

Des passagers du "Diamond Princess" évacués. Alors que le navire de croisière est toujours en quarantaine au large de Yokohama (Japon) depuis le 3 février, les autorités japonaises ont autorisé certains passagers âgés à la santé fragile à débarquer, à condition que leurs tests au nouveau coronavirus s'avèrent négatifs.

La Chine revoit son bilan à la baisse. La Chine a annoncé vendredi avoir révisé à la baisse son bilan de l'épidémie, désormais de 1 380 morts, après l'adoption la veille d'une nouvelle méthode de comptabilisation qui avait fait bondir le bilan des victimes et des contaminations.

Le lourd tribut du personnel soignant. Six membres du personnel soignant sont morts en Chine du Covid-19 et un total de 1 716 ont été contaminés, selon un bilan annoncé vendredi par le gouvernement chinois, soulignant les risques encourus dans les hôpitaux. L'annonce survient une semaine après la mort d'un médecin qui avait tenté d'alerter les autorités au tout début de l'épidémie.

Vous êtes à nouveau en ligne