DIRECT. Coronavirus Covid-19 : la France a atteint les 100 cas depuis fin janvier, annonce le directeur général de la santé

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, à Paris, le 26 février 2020.
Le ministre de la Santé, Olivier Véran, à Paris, le 26 février 2020. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le semi-marathon de Paris, qui devait avoir lieu dimanche 1er mars, a été reporté.

Le coronavirus entraîne des restrictions partout en France : annulation de tous les rassemblements de plus de 5 000 personnes en milieu confiné en France, fermeture des établissements scolaires dans cinq communes de l'Oise, report du semi-marathon de Paris auquel devaient participer 44 000 coureurs... Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé, samedi 29 février, une série de nouvelles mesures pour lutter contre la propagation du coronavirus. Le bilan, lui, continue d'augmenter avec 100 cas depuis fin janvier.

Trois soignants de l'hôpital Tenon, à Paris, ont été testés positifs au coronavirus, a indiqué samedi 29 février Gilles Pialoux, chef du service des maladies infectieuses de cet établissement. Une cinquantaine de leurs collègues ont été placés en "quatorzaine" chez eux, a-t-il précisé. Les autres professionnels ayant été en contact avec ce patient ont été "placés en éviction professionnelle", précise l'AP-HP.

Une épidémie au stade 2 sur 3. "En France, une nouvelle étape de l'épidémie est franchie et nous passons désormais au stade 2 [sur un total de 3] : le virus circule sur notre territoire et nous devons freiner sa diffusion", a affirmé Olivier Véran vendredi, lors d'une visite vendredi à Crépy-en-Valois (Oise), où enseignait le premier Français décédé des suites de l'infection.

La poignée de main à éviter. En attendant d'éventuelles mesures, le ministre de la Santé, lui-même médecin, a rappelé l'importance des "petits gestes qui font une grande protection". "Je recommande désormais, et pour une période qui reste à déterminer, d'éviter la poignée de main", a-t-il dit, en indiquant que le contact des mains était un important vecteur de contamination.

Un niveau de menace "très élevé" selon l'OMS. L'Organisation mondiale de la santé a porté à "très élevé" le niveau de la menace, et a appelé tous les pays encore épargnés à se préparer à l'arrivée du Covid-19. Se croire à l'abri de la maladie serait une "erreur fatale", prévient l'OMS.

Une propagation partout dans le monde. En Corée du Sud, deuxième pays le plus touché après la Chine, les autorités ont recensé samedi trois nouveaux décès, et 594 cas supplémentaires de contamination ont été comptabilisés, la plus forte hausse quotidienne à cette date. Aux Etats-Unis, trois cas distincts de contamination d'origine inconnue ont été confirmés chez des patientes qui n'ont pas voyagé dans des zones à risque. En Amérique latine, le Mexique est devenu le deuxième pays touché après le Brésil, avec deux premiers cas de coronavirus.

Vous êtes à nouveau en ligne