DIRECT. Coronavirus : 135 décès en 24 heures en France, soit près de 24 900 morts depuis le 1er mars

Le personnel soignant en train de transférer un patient atteint du Covid-19 au secteur de réanimation à l\'infirmerie protestante de Lyon, le 18 avril 2020.
Le personnel soignant en train de transférer un patient atteint du Covid-19 au secteur de réanimation à l'infirmerie protestante de Lyon, le 18 avril 2020. (NICOLA VIGILANTI / HANS LUCAS / AFP)

Par ailleurs, trois départements sont passés de l'orange au vert sur la carte du déconfinement.

A huit jours du 11 mai, date annoncée pour le début du déconfinement, la France a enregistré 135 décès supplémentaires en 24 heures liés au coronavirus, soit le chiffre le plus bas depuis plusieurs semaines, portant le total à 24 895 morts depuis le 1er mars, a indiqué, dimanche 3 mai, le ministère de la Santé. La pression sur les services de réanimation s'allège légèrement, avec huit patients Covid-19 en moins, mais le nombre total de malades hospitalisés dans ces services reste supérieur aux capacités initiales.

 En Italie, plus faible bilan depuis le premier jour du confinement. En 24 heures, 174 malades du coronavirus sont morts, le nombre le plus faible depuis le premier jour du confinement du pays. Ainsi, au total, la pandémie a tué près de 29 000 personnes dans la péninsule, selon les chiffres officiels annoncés dimanche. Les chiffres montrent une maîtrise de la contagion depuis plusieurs semaines, et illustrent une pression allégée sur le système hospitalier.

 Au Royaume-Uni, un plan de déconfinement bientôt annoncé. Le deuxième pays le plus touché en Europe a recensé, dimanche, 315 morts supplémentaires dus au nouveau coronavirus. Ce qui porte le bilan total des décès à 28 446 dans le pays, a annoncé le ministre d'Etat Michael Gove. Cette évolution marque un repli par rapport à la veille (+621 morts), mais les chiffres officiels sont très volatils et marquent souvent une baisse pendant le week-end, due aux retards dans les enregistrements, suivie d'une recrudescence. Le Premier ministre britannique Boris Johnson, dont les médecins avaient envisagé de devoir annoncer la mort pour cause de nouveau coronavirus, s'apprête à présenter dans la semaine son plan de déconfinement.

 Les Espagnols sortent pour faire du sport ou se promener en famille. Le déconfinement commence en Espagne, où certains petits commerces, comme les coiffeurs, pourront recevoir des clients individuellement sur rendez-vous. Bars et restaurants auront le droit de vendre à emporter, tandis que le masque sera obligatoire dans les transports. L'Espagne a enregistré 164 décès supplémentaires imputés au coronavirus au cours des dernières 24 heures, soit la plus faible progression depuis le 18 mars, a annoncé dimanche le ministère de la Santé. Depuis le début de l'épidémie, le virus a fait 25 264 morts dans le pays.

L'état d'urgence prolongé en France. Le gouvernement a décidé de prolonger de deux mois, jusqu'au 24 juillet, l'état d'urgence sanitaire contre le Covid-19 et clarifié un peu le cadre du déconfinement, notamment sur le suivi des malades. Le projet de loi prorogeant l'urgence sanitaire doit être examiné au Sénat lundi et à l'Assemblée nationale mardi en vue d'une adoption définitive dans la semaine.

100 millions de masques par semaine pour les soignants libéraux. A partir du 11 mai, 100 millions de masques par semaine seront distribués gratuitement aux professionnels de santé libéraux afin de leur permettre de reprendre une activité "la plus normale possible", déclare le ministre de la Santé dans une interview au Parisien/Aujourd'hui en France (lien pour abonnés).

Vous êtes à nouveau en ligne