DIRECT. Coronavirus : quelque 500 personnes vont pouvoir quitter le paquebot "Diamond Princess"

Des passagers en quarantaine à bord du \"Diamond Princess\", dans le port de Yokohama, au Japon, mardi 18 février 2020. 
Des passagers en quarantaine à bord du "Diamond Princess", dans le port de Yokohama, au Japon, mardi 18 février 2020.  (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

De nouveaux tests ont revélé 88 cas positifs supplémentaires à bord du navire de croisière mardi, portant à 542 le nombre de passagers contaminés par le nouveau coronavirus. 

Un nouveau lot de tests effectués sur 681 personnes à bord du paquebot Diamond Princess, en quarantaine au Japon, a révélé 88 cas positifs supplémentaires de contamination au coronavirus Covid-19, mardi 18 février. Avec cette annonce du ministère de la Santé japonais, le nombre total de cas de coronavirus constatés sur ce navire immobilisé près de Yokohama (banlieue de Tokyo) est de 542, sur 3 700 passagers et membres d'équipages initialement à bord. Quelque 500 passagers vont pouvoir quitter le Diamond Princess mercredi, après avoir reçu des résultats négatifs de tests au Covid-19, a annoncé cette même source. 

Un troisième Français malade à bord. Le nouveau ministre de la Santé français, Olivier Véran, a indiqué mardi midi qu'un troisième Français à bord du navire de croisière avait été testé positif au Covid-19. "Son état de santé n'est pas inquiétant", a-t-il assuré. 

 Le Royaume-Uni veut rapatrier ses ressortissants. Après Washington, Londres a déclaré à son tour mardi vouloir rapatrier "dès que possible" ses ressortissants à bord du Diamond Princess. Selon les médias, 74 Britanniques se trouvent sur le navire, à quai depuis le début du mois, après un test positif sur un croisiériste débarqué à Hong Kong. 

Les passagers du "Westerdam" recherchés. Depuis samedi 15 février, un opérateur d'un autre navire de croisière, le Westerdamtraque des centaines de voyageurs, lesquels avaient été autorisés à débarquer la semaine dernière au Cambodge. Ces recherches ont été lancées après qu'une passagère a été testée positive alors qu'elle avait déjà quitté le pays pour la Malaisie, faisant craindre le risque d'une propagation du virus.

Le "risque crédible" d'une pandémie. Le risque d'une pandémie "est une hypothèse de travail que nous considérons comme un risque crédible, il faut nous préparer à toute éventualité", a affirmé mardi sur France Inter Olivier Véran, qui a succédé lundi à Agnès Buzyn comme ministre de la Santé. Mais "la France est prête", a-t-il souligné. 

Quatre personnes toujours hospitalisées en France. Le ministre de la Santé a également annoncé mardi que les deux Britanniques hospitalisés à Grenoble (Isère) ne sont plus porteurs du virus et sont sortis de l'hôpital. Il reste donc quatre malades du coronavirus hospitalisés en France : trois à Lyon et un à Saint-Etienne (Loire).

Vous êtes à nouveau en ligne