DIRECT. Coronavirus 2019-nCoV : le nombre de cas en Chine "se stabilise", annonce l'OMS

Une passante portant un masque dans les rues de Pékin, le 8 février 2020. 
Une passante portant un masque dans les rues de Pékin, le 8 février 2020.  (KOKI KATAOKA / YOMIURI)

Cela constitue une "bonne nouvelle", a estimé l'agence spécialisée de l'ONU, tout en indiquant qu'il était encore trop tôt pour prédire un déclin ou non de l'épidémie.

L'épidémie de coronavirus 2019n-CoV perd-t-elle en vitesse ? Le nombre de cas de personnes atteintes rapportés chaque jour en Chine  "se stabilise", a indiqué l'Organisation mondiale de la Santé (OMS), samedi 8 février. Cela constitue une "bonne nouvelle", a estimé l'agence spécialisée de l'ONU, tout en indiquant qu'il était encore trop tôt pour prédire un déclin ou non de l'épidémie.

Par ailleurs, cinq nouveaux cas ont été détectés en Haute-Savoie. La ministre de la Santé a annoncé, samedi 8 février,  que quatre adultes et un enfant de 9 ans ont été contaminés par le coronavirus 2019-nCoV. Ils séjournaient dans un chalet aux Contamines-Montjoie (Haute-Savoie), composé de deux appartements, où résidaient onze personnes au total : huit adultes et trois enfants, tous de nationalité britannique. Suivez notre direct.

Deux écoles fermées la semaine prochaine en Haute-Savoie, afin de mener des dépistages. Il s'agit des deux établissements qu'a fréquentés l'enfant infecté par le virus : un à Contamines-Montjoie où il était scolarisé et un à Saint-Sauveur où il prenait des cours de français. Le directeur général de l'Agence régionale de santé (ARS) Auvergne-Rhône-Alpes, Jean-Yves Grall, a annoncé que ces deux écoles allaient être "fermées la semaine prochaine pour permettre de plus grandes investigations"

Les parents et les enfants de ces écoles vont être informés avec "un courrier de l'Education nationale qui va partir très vite donnant les conduites à tenir dans ce cadre-là", a annoncé  Jean-Yves Grall, directeur de l'ARS Auvergne-Rhône-Alpes. 

Le gouvernement français déconseille à ses ressortissants tout voyage en Chine, "sauf raison impérative", a annoncé samedi le ministère des Affaires étrangères. "Compte tenu du contexte évolutif de l'épidémie de nCoV, des restrictions décidées par les autorités chinoises (...) il a été décidé de modifier les conseils aux voyageurs et de passer en orange la carte de Chine (voyage déconseillé sauf raison impérative)", indique le communiqué du ministère.

Un Américain meurt du virus à Wuhan. Un ressortissant américain de 60 ans porteur du coronavirus 2019-nCoV est mort jeudi dans un hôpital de Wuhan (Chine), a annoncé samedi 8 février l'ambassade des Etats-Unis à Pékin. Il pourrait s'agir du premier étranger à succomber à l'épidémie.

La mort suspecte d'un patient japonais. Par ailleurs, un Japonais sexagénaire, suspecté d'être contaminé par le coronavirus, est également mort dans un hôpital de Wuhan, a annoncé samedi le ministère des Affaires étrangères japonais. Il avait été hospitalisé en raison d'une grave pneumonie virale, sans que la cause puisse être formellement identifiée.

Plus de trois cents cas hors Chine. Hors de Chine, plus de 320 cas de contamination ont été confirmés dans une trentaine de pays et territoires. Deux décès de ressortissants chinois avaient jusqu'à présent été enregistrés à Hong Kong et aux Philippines.

 

Vous êtes à nouveau en ligne