DIRECT. Coronavirus 2019-nCoV : un bateau de croisière est en route vers le Japon avec au moins un cas confirmé à son bord

Le navire le \"Westerdam\" dans le port de Pirée, en Grèce, le 3 mai 2004.
Le navire le "Westerdam" dans le port de Pirée, en Grèce, le 3 mai 2004. (YORGOS KARAHALIS / X00752 / AFP)

Outre le "Diamond Princess", un navire maintenu en quarantaine au large du Japon après la confirmation de 20 cas de coronavirus à son bord, un autre énorme bateau, le "Westerdam", est en route vers le pays avec au moins un cas de coronavirus confirmé.

Un troisième bateau transporte au moins un passager atteint du coronavirus 2019-nCoV. Un navire de croisière, le Westerdam, est en route vers le Japon avec au moins un cas de coronavirus confirmé à son bord, ont indiqué les autorités japonaises jeudi 6 février dans un communiqué. Au large du pays, un autre navire, le Diamond Princess, est déjà maintenu en quarantaine après la confirmation de 20 cas à son bord. Et à Hong Kong, quelque 3 600 personnes subissent un sort similaire sur le World Dream, dont trois anciens passagers ont été testés positifs. Suivez la situation en direct sur franceinfo.fr.

Le médecin lanceur d'alerte est mort. Le médecin chinois Li Wenliang est mort de l'épidémie jeudi 6 février, a annoncé le quotidien chinois, le Global Times. Il avait été arrêté début janvier par la police chinoise avec d'autres confrères pour avoir voulu alerter la communauté médicale. 

 3 694 cas déclarés en un seul jour en Chine. Le nombre de personnes contaminées a atteint 28 018 en Chine continentale (hors Hong Kong et Macao), avec 3 694 cas déclarés en un seul jour, a indiqué jeudi la Commission nationale de santé, qui a par ailleurs fait état de 73 morts, dont 70 dans la province du Hubei d'où est partie la maladie. Cela porte à 563 le total des décès dans le pays.

Un nombre grandissant de villes en quarantaine. Après la mise en quarantaine de Wuhan et de la province du Hubei (centre), épicentre du virus, un nombre grandissant de villes de l'est de la Chine imposent des restrictions de déplacement à des dizaines de millions d'habitants supplémentaires. Des milliers de voyageurs et membres d'équipage étaient condamnés à rester sur deux navires de croisière en Asie jeudi.

Vous êtes à nouveau en ligne