Deuxième phase du déconfinement : plus de la moitié des Français (55%) trouvent le plan bien adapté, selon notre sondage

Le Premier ministre Edouard Philippe, lors de sa conférence de presse télévisée de présentation de la deuxième phase de déconfinement, le 28 mai 2020.
Le Premier ministre Edouard Philippe, lors de sa conférence de presse télévisée de présentation de la deuxième phase de déconfinement, le 28 mai 2020. (PHILIPPE LOPEZ / POOL)

Selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et "Le Figaro", c'est 15 points de plus qu'il y a un mois. 62% des Français ont également trouvé le discours d’Édouard Philippe convaincant.

55% des Français trouvent que le plan de déconfinement est bien adapté, c’est-à-dire ni trop rapide ni trop lent, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro publié ce vendredi 29 mai. C’est 15 points de plus que lors de la même enquête d’opinion réalisée il y a un mois. Alors que l’épidémie de coronavirus recule en France, plus d'un tiers des Français (34%) qualifient cependant toujours ce plan de "trop rapide", contre presque la moitié fin avril (45%). 11% trouvent désormais qu’il n’est pas assez rapide (-4 points).

Sans surprise, les mesures qui redonnent plus de liberté remportent une très large adhésion des Français : réouverture des parcs et jardins (88%), fin des restrictions de déplacement à l’intérieur de l’Hexagone (85%), réouverture des bars et restaurants (78%). C’est aussi le cas du maintien de certaines restrictions : l’interdiction des discothèques et des stades (83% d'approbation), des sports collectifs et de contacts (78%) ou encore du regroupement de plus de 10 personnes (71%). Seule l’accélération de la réouverture des établissements scolaires remporte une moins grande adhésion (56%).

Le Premier ministre a convaincu

62% des Français ayant entendu parler du discours d’Édouard Philippe sur la deuxième phase de déconfinement l’ont trouvé convaincant. Un discours très suivi, puisque plus de trois quarts des Français (76%) en ont entendu parler. Dans le détail, le Premier ministre a été trouvé clair par 72% de ces Français qui ont suivi les annonces. Les deux tiers d'entre eux (66%) ont jugé qu’Édouard Philippe a été à la hauteur de la situation, et 64% estiment qu'il a montré qu’il savait où il allait. Politiquement, l’ensemble de ces mesures de déconfinement transcendent les clivages politiques avec par exemple 66% des militants France insoumise qui les jugent adaptées. Seuls les militants du Rassemblement national sont une majorité à s’y opposer.

Cette enquête Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro a été réalisée sur internet les 28 et 29 mai 2020, sur un échantillon de 1 005 Français représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus.

Vous êtes à nouveau en ligne