Détecter le coronavirus avec le même principe que l'éthylotest ?

franceinfo

Un hôpital de Lyon (Rhône) teste des patients à l'aide d'une nouvelle machine qui permet, en soufflant dans un tube, de détecter instantanément si le patient est malade.

À l'hôpital de la Croix-Rousse, à Lyon (Rhône), un patient s'apprête à utiliser une toute nouvelle méthode de dépistage du coronavirus. Le principe : expirer à la manière d'un éthylotest pour être diagnostiqué. En quelques minutes, le résultat est disponible. Une phase de test de ce tout nouvel outil a débuté dans cet établissement. "Les patients soufflent dans la machine, cette dernière examine l'ensemble des molécules présentes et détecte les traceurs de la maladie", détaille Christian George, directeur du centre de recherche de Lyon.

Une mise sur le marché dès l'automne ?

L'équipe de chercheurs qui travaillent sur ce prototype se dit optimiste et espère une mise sur le marché à partir de l'automne. Selon les médecins, cette méthode présente de nombreux avantages. Il y a d'abord la rapidité du test, qui permet de rediriger le patient malade du coronavirus très vite vers l'unité compétente. Actuellement, en France, d'autres outils de dépistage sont utilisés, comme le test sérologique. Pour ce dernier, la fiabilité est de 95% et le délai de réponse se situe entre 24 et 48 heures.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne