VRAI OU FAKE Désintox. Non, le coronavirus n'a pas été créé par l'Homme

Des nombreuses fausses informations qui circulent sur l'épidémie, l’existence d’un « brevet » du coronavirus depuis plusieurs années, qui prouverait qu’il a été créé par l’homme.

L’épidémie de coronavirus, inquiétante, a charrié avec elle son lot de rumeurs et fausses informations, qui ont traversé les frontières beaucoup plus vite que la maladie. Parmi elles, l’existence d’un « brevet » du coronavirus depuis plusieurs années, qui prouverait qu’il a été créé par l’homme.

L’affirmation conspirationniste a été partagée aux États-Unis d’abord, puis en France, au Canada ou encore en Inde, notamment par des partisans complotistes de Donald Trump, QAnon, persuadés que les élites mondiales sont liguées contre le président américain. La plupart mettent en lien une copie vers un brevet de l’institut Pirbright, déposé en 2015. D’autres vers un brevet de 2003.

Ces brevets existent bel et bien, mais cela ne signifie absolument pas que le coronavirus existait déjà ou qu’il a été créé en laboratoire. Car en réalité, il ne s’agit pas du brevet du coronavirus responsable de l’épidémie actuelle. Il existe plusieurs souches de coronavirus, du nom de la famille de ce virus à couronnes qui peut toucher l’homme ou les animaux. Breveter un virus ne veut pas dire qu'il a été créé par l'homme, mais qu'il a été découvert et sa souche isolée. Et cela permet ainsi de travailler sur un vaccin.

Le premier brevet a été déposé en 2003, au moment de l’épidémie de Sras qui avait fait des centaines de morts en Asie, et faisait partie de la même famille que le coronavirus actuel. Le second, de 2015, concerne la bronchite infectieuse aviaire. S’il s’agit de la même famille, ce n’est donc toujours pas la même maladie. Cette dernière ne concernait même pas les hommes. Ces brevets, donc, n’ont rien à voir avec le coronavirus actuel. Il suffisait d’ailleurs de lire les brevets jusqu’au bout pour le comprendre.

Retrouvez Désintox du lundi au jeudi, dans l'émission 28 Minutes sur Arte, présentée par Elisabeth Quin.
Sur Facebook : https://www.facebook.com/28minutes/
Sur YouTube : https://www.youtube.com/user/28minutesARTE
Sur Instagram : https://www.instagram.com/artedesintox/
Sur le site d'Arte : http://28minutes.arte.tv/

Vous êtes à nouveau en ligne