Des enquêtes sur la gestion de la crise du coronavirus qui inquiètent l'Etat

FRANCEINFO

Députés et ministres s’inquiètent des plaintes déposées et des enquêtes menées sur la gestion de la crise du coronavirus. Les enquêtes autour de la gestion de la crise du Covid-19 fleurissent de tous les côtés. Il pourrait y en avoir quatre. Celle du parquet de Paris est inédite. Elle va mettre au jour d’éventuelles infractions pénales de décideurs nationaux, mais pas Emmanuel Macron, irresponsable pénalement, ni les membres du gouvernement, qui relèvent de la Cour de justice de la République, saisie par ailleurs de 80 plaintes à ce jour.  Deux commissions parlementaires L’Elysée souhaite créer sa commission indépendante pour tirer elle-même ses conclusions sur la crise à travers un regard, selon elle, transparent. Enfin, il y a deux autres commissions parlementaires : une ouverte il y a quelques jours par l’Assemblée nationale et une autre attendue au Sénat. Les élus contrôleront l’action gouvernementale et interrogeront les responsables politiques. Mais ceux-ci n'apprécient guère l'enquête judiciaire ouverte.

Les enquêtes autour de la gestion de la crise du Covid-19 fleurissent de tous les côtés. Il pourrait y en avoir quatre. Celle du parquet de Paris est inédite. Elle va mettre au jour d’éventuelles infractions pénales de décideurs nationaux, mais pas Emmanuel Macron, irresponsable pénalement, ni les membres du gouvernement, qui relèvent de la Cour de justice de la République, saisie par ailleurs de 80 plaintes à ce jour.

Deux commissions parlementaires

L’Elysée souhaite créer sa commission indépendante pour tirer elle-même ses conclusions sur la crise à travers un regard, selon elle, transparent. Enfin, il y a deux autres commissions parlementaires : une ouverte il y a quelques jours par l’Assemblée nationale et une autre attendue au Sénat. Les élus contrôleront l’action gouvernementale et interrogeront les responsables politiques. Mais ceux-ci n'apprécient guère l'enquête judiciaire ouverte.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne