"Des enfants qui ont une infection et une inflammation importante" : un professeur met en garde

Ces derniers jours, plusieurs cas d'enfants hospitalisés font l'objet d'inquiétudes. Mais leur pathologie est-elle liée au Covid-19 ? Le chef du service réanimation pédiatrique à l'hôpital Robert-Debré à Paris, Stéphane Dauger, est l'invité du 23 heures.

"En tant que réanimateur, je peux dire qu'on a accueilli des formes assez graves, essentiellement à cause de l'atteinte cardiaque des enfants qui ont une infection et une inflammation importante. Des cas comme ça, normalement, on en reçoit deux à trois par an dans un service qui a 1 200 entrées annuelles. Et là, nous en avons reçu quatre sur dix jours. La coïncidence avec l'épidémie est quelque chose d'assez fort même si nous ne pouvons pas comprendre d'où cela vient", avance le médecin.

"Très peu viennent en réanimation"

Est-ce inquiétant ? "Ça n'a pas lieu de modifier toutes les données que l'on a sur le Covid-19 et les enfants. Peu sont porteurs du virus et peu sont porteurs de formes graves, et parmi les formes graves, très peu viennent en réanimation", explique Stéphane Dauger. "On ne peut pas dire à ce jour que ces choses ont changé. Mais cette alerte, comme ont fait les collègues, avaient pour but d'informer nos autres collègues en première ligne : il peut y avoir parmi les enfants des formes nécessitant une surveillance particulière." Y a-t-il cas d'enfants qui ont le Covid ? "On a retrouvé le virus dans la moitié des cas. Dans notre service, les quatre que nous avons, avaient tous le virus, avec des symptômes comme la fièvre, des troubles digestifs et le cœur qui est fatigué", décrit Stéphane Dauger.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne