VIDEO. Port du masque dans les lieux fermés : Olivier Véran envisage de passer de la "recommandation chaleureuse" à l'obligation

GILLES GALLINARO / RADIO FRANCE

En déplacement en Guyane avec le Premier ministre, le ministre de la Santé laisse entendre que le port du masque dans les lieux fermés pourrait devenir obligatoire.

Le ministre de la Santé Olivier Véran accompagnait le Premier ministre en Guyane. Mais c'est la situation sanitaire sur l'ensemble du territoire national qui inquiète le gouvernement, dans un contexte de relâchement des gestes barrières contre le coronavirus : "Toute la question, c'est ces lieux fermés, ces lieux clos où les gens sont rassemblés, où ils ne peuvent pas respecter la distanciation sociale, la distance d'au moins un mètre, a expliqué Olivier Véran. Aujourd'hui, nous recommandons à ces Français de porter un masque. Et quand ils pensent de manière générale, qu'ils risquent de ne pas pouvoir respecter la distance et donc de s'exposer à la transmission du virus, nous leur recommandons chaleureusement de porter un masque.  Est-ce que la recommandation chaleureuse doit devenir demain une obligation ? Cela fait l'objet de discussions".

Les Français constatent un certain relâchement dans la distanciation sociale, on le voit avec des scènes qui se multiplient, parfois festives, parfois du quotidien.

Olivier Véran

à franceinfo

Aucune décision n'est prise à l'heure actuelle, mais le gouvernement reconnaît donc réfléchir à une contrainte plus forte. Et des images comme celles du concert à Nice le week-end dernier l'y incitent d'autant plus : "Face à cette velléité collective de relâchement se pose la question, à l'inverse, d'aller inciter, peut-être plus fortement, dans un certain nombre de situations, au respect des gestes barrières, et le cas échéant, au port du masque. La question est sur la table, comme l'a dit le Premier ministre, et nous sommes au travail."

Vous êtes à nouveau en ligne