Tourisme : les hôteliers se révoltent face aux sites de réservation en ligne

France 2

Les hôteliers ont particulièrement souffert de la crise sanitaire et risquent de souffrir encore cet été. Ils se disent déçus de la réaction des plateformes de réservation.

Face au choc économique engendré par la crise du coronavirus, les hôteliers attendaient des plateformes de réservation un geste de solidarité et une baisse de leurs commissions de réservation. Face au manque de réaction, certains hôteliers se sont rebellés, notamment en Corse. En effet, les plateformes telles que Booking ont remboursé tous les clients, au lieu du système d’avoirs proposé par l’État.

Entre 17 et 20% de commission

La commission prélevée par les plateformes reste également élevée, entre 17 et 20% selon les sites dédiés. Pour le moment, aucun geste n’a été fait par aucune entreprise. Néanmoins, Booking s’est défendu et a déclaré : "Nos taux de commission ont toujours été les plus faibles du secteur (…) nous faisons tout notre possible pour aider nos partenaires dans cette période sans précédent."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne