"On est très contents de partir dans ces conditions" : des voyageurs heureux après la levée de la quatorzaine obligatoire en Angleterre

La gare du Nord, le 10 juillet 2020.
La gare du Nord, le 10 juillet 2020. (CYRILLE ARDAUD / RADIO FRANCE)

Depuis vendredi 10 juillet, la quatorzaine obligatoire pour les voyageurs a été levée pour une partie du Royaume-Uni. Les déplacements sont donc facilités pour des voyageurs impatients de partir au départ de l'Eurostar, à la gare du Nord à Paris.

La levée de la quatorzaine au Royaume-Uni était très attendue par certains. "J'allais rentrer hier mais quand il ont dit qu'à partir d'aujourd'hui il n'y aurait plus de quarantaine, j'ai changé la date.", raconte Madeleine, une jeune Britannique qui a passé un an à Dijon pour ses études. Si elle était arrivée hier, Madeleine aurait dû rester chez elle pendant 14 jours. "Je n'avais pas envie de faire ça", explique-t-elle. 

Cela fait cinq mois que j'espère rentrer chez moi et j'ai envie de pouvoir sortir un peu.Madeleine, étudiante britanniqueà franceinfo

Depuis vendredi 10 juillet, résidents comme étrangers qui arrivent en Angleterre et en Ecosse n'ont désormais plus besoin de s'isoler pendant deux semaines, comme c'était le cas depuis le 8 juin dernier. Anne et son mari vont rendre visite à leur fille et attendent ce voyage depuis des mois. "C'était des dates qu'on avait déjà prévues parce que c'est la période de son anniversaire, donc ça tombait très bien." Si la quatorzaine avait été maintenue, ils seraient peut-être partis quand même, mais avec beaucoup plus d'hésitation. "C'est surtout pour la voir, profiter d'elle et de toute façon, il n'y a pas beaucoup de choses ouvertes encore en Angleterre, donc c'est une réunion familiale."

On est très contents de partir dans ces conditions, que la paperasse soit un peu plus légère. Anne, une voyageuse qui se rend au Royaume-Unià franceinfo

De son côté, Patrick va rejoindre son épouse à Londres mais la hausse du nombre de contaminations à certains endroits l'inquiète tout de même un peu. "On a attendu aujourd'hui pour pouvoir profiter un petit peu de l'extérieur sans trop abuser des pubs, explique-t-il. On n'a pas envie d'aller au pub. C'est rester à la maison, profiter un peu de la Tamise mais sans trop se confronter à la population."

Pour les Anlgais aussi, une occasion de voyager

La fin de la quatorzaine c'est aussi l'occasion pour certains Anglais de voyager à l'étranger car eux aussi devaient se confiner en rentrant de l'étranger. Ian vient passer le week-end chez des amis. "Mes amis vont avoir un bébé, donc je voulais les voir avant la naissance. Avec le coronavirus, nous n'avons pas pu venir au printemps. Depuis le 4 juillet au Royaume-Uni, les choses évoluent : les bars et restaurants rouvrent. Depuis aujourd'hui on n'a plus besoin de passer en quatorzaine quand on rentre donc oui c'est logique de voyager maintenant", estime-t-il.

La compagnie Eurostar n'a pas encore de données sur une éventuelle augmentation des passagers ce week-end mais quatre trains circulent entre Paris et Londres, contre trois la semaine dernière. "Attention : le Pays de Galles et l’Irlande du Nord conservent leurs mesures de quarantaine", précise sur son site  l'ambassade de France au Royaume-Uni. 

Vous êtes à nouveau en ligne