Nice : un concert polémique

Le Covid-19 est toujours là mais des images semblent démontrer que certains se sentent invulnérables. Ce samedi 11 juillet à Nice, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées sur la promenade des Anglais, sans masque et sans inquiétude apparente.

Une foule compacte, des danseurs portés par l'euphorie qui se collent les uns aux autres sans aucune distance de sécurité ni masque sur le visage. Sur la promenade des Anglais ce samedi 11 juillet, lors d'un concert, les gestes barrières semblent avoir été oubliés par certains. Un relâchement reconnu par les fêtards. "On fait attention ... mais pas trop", lance un couple venu s'amuser. "Je veux oublier ces deux mois", lâche un autre fêtard interrogé. 

La mairie de Nice et la préfecture critiquées

Pour certains médecins, ce genre d’événement peut favoriser l'arrivée d'une deuxième vague de coronavirus. "Même si on a moins de cas, le virus est toujours là. Ce genre de rassemblement, c'est faire prendre des risques à la population. Il faut faire très attention", alerte la médecin biologiste Caroline Gutsmuth. Accusées de favoriser la progression de l'épidémie, la mairie de Nice et la préfecture se défendent : selon elles, la limite des 5 000 personnes a été respectée. Pour le reste, la préfecture renvoie les citoyens à leurs responsabilités.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne