Masque obligatoire en lieux clos : un budget conséquent pour les Français

FRANCE 2

L'approvisionnement en masques n'est pas un problème, mais se procurer des masques, notamment à l'échelle d'une famille, peut représenter un coût non négligeable. Le gouvernement a d'ailleurs pris un arrêté pour encadrer le prix des masques chirurgicaux.

En 45 minutes seulement, déjà 210 masques chirurgicaux ont été vendus dans cette enseigne de la grande distribution. Il est facile de s'en procurer alors les clients font des réserves. Vendus 60 centimes l'unité et conditionnés par paquet de dix, ils s'arrachent depuis l'annonce de leur port obligatoire dans les lieux clos. "Je pense qu'on en vend dix fois plus depuis une semaine", explique Valentine Drouin, hôtesse d'accueil.

150 euros par semaine pour une restauratrice

Le masque est désormais une dépense contrainte pour les consommateurs rencontrés dans les allées du supermarché. "C'est une boîte de 50 par semaine", confie un homme ayant des enfants en centre aéré. L'enseigne les vend à prix coûtant et ne fait aucune marge. La direction affirme n'avoir aucun problème d'approvisionnement. "On est à peu près à dix semaines de stock donc on a de quoi faire", explique Mathieu Dupire, directeur du supermarché. Ils sont vendus entre 54 et 64 centimes l'unité selon la quantité achetée dans cette pharmacie, bien en dessous du prix plafond imposé par le gouvernement. "Cela représente à peu près 150 euros par semaine", confie une restauratrice.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne