Fin d’année assez étrange pour les collégiens

FRANCEINFO

Vendredi 3 juillet marquait le dernier jour de l’année scolaire pour les collèges en France. Une année marquée par une longue période de coupure liée au confinement.

C’est un dernier jour d’école inédit, vendredi 3 juillet. Les collégiens français terminent officiellement une année scolaire fortement chamboulée. En raison de l’épidémie de Covid-19, ils se sont retrouvés confinés plusieurs semaines à devoir tenter de suivre les cours comme ils le pouvaient, devant parfois composer avec des problèmes techniques et un isolement quotidien. Même si le confinement n’a pas déplu à tout le monde. "J’étais tranquille chez moi, j’ai pu faire des trucs que j’aime donc ça c’était vraiment bien à la place des cours où c’est vraiment des journées entières de cours et tu ne fais rien d’autre", raconte Iris Pasquelin, élève de troisième à Suresnes, dans les Hauts-de-Seine.

L’impression de ne pas réellement finir l’année

C’est un finalement un sentiment d’inachevé qui agite plusieurs collégiens au moment de terminer l’année. "On n’a pas l’impression d’avoir fini l’année en fait. On n’est même pas rentré en classe entière, on n’a pas vu tous nos profs. Je trouve ça assez frustrant parce qu’on ne va plus jamais revenir. On n’a pas bien pu faire nos adieux", regrette Julie Palomino, élève à Suresnes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne