Déconfinement : "Le pass sanitaire, c'est la liberté", assure Gabriel Attal

Gabriel Attal à la sortie du Palais de l\'Elysée, à Paris, le 9 juin 2021.
Gabriel Attal à la sortie du Palais de l'Elysée, à Paris, le 9 juin 2021. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le porte-parole du gouvernement s'est exprimé mercredi à la sortie du Conseil des ministres, appelant les Français à "rester vigilants".

"Le pass sanitaire, c'est la liberté", a assuré le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, mercredi 9 juin, à la sortie du Conseil des ministres. Alors que la France entre dans une nouvelle phase du déconfinement, il s'est réjoui de l'avancée de la vaccination et de la situation épidémiologique et a souligné l'importance d'adopter le pass sanitaire pour réussir ce nouveau déconfinement. Plus tôt dans la matinée, Emmanuel Macron avait appelé à la vigilance, tout en se réjouissant de ce retour à "cette vie nous avait tant manqué !". Ce direct est terminé.

De nouvelles activités possibles. Reprendre le sport en salle ou la natation en piscine couverte, déguster son café à l'intérieur en cas de pluie ou aller au bowling... Tout ça est de nouveau possible. Au bureau, le télétravail est assoupli, tout comme les règles dans les cantines et pour les pots entre collègues. Voici une liste de ce qui change aujourd'hui

De nouveaux outils. Les lieux clos (comme les bars) ou les grands rassemblements restent sous surveillance malgré le déconfinement grâce à deux outils : le cahier de rappel numérique et le pass sanitaire. Un pass sanitaire sera exigé pour participer à de grands rassemblements réunissant plus de 1 000 personnes.

 Des jauges existent encore. Les rassemblements de plus de 10 personnes restent interdits dans l'espace public, sauf pour les visites guidées. La règle d'un emplacement sur deux occupé, contre un sur trois jusqu'ici, est applicable pour les cérémonies telles que les Pacs et les mariages dans les mairies et dans les lieux de culte. Quant aux cérémonies funéraires dans les cimetières, elles peuvent se dérouler avec une limitation de 75 personnes.

Le Premier ministre à la rencontre des restaurateurs. Jean Castex a célébré mercredi matin autour d'un café et d'une assiette de tête de veau la nouvelle étape du calendrier du déconfinement, lors d'un déplacement à Rungis dans le cadre des élections régionales. Le Premier ministre a poursuivi sa visite dans un restaurant et se rendra plus tard dans la journée dans une salle de sport.

Vous êtes à nouveau en ligne