Crise économique : un mois pour sauver leurs entreprises

France Télévisions a suivi des PME durant le confinement. Elles reprendront, samedi 28 novembre, une activité presque normale.

Dans leur magasin de jouets du XVe arrondissement de Paris, Gilles Georgieff  et Esperanza Peinado se préparent à rouvrir leur portes aux clients. L'un des enjeux avant la reprise : calculer le nombre de personnes qui pourront pénétrer en même temps dans leur boutique. "On a 40 mètres carré, 8 par client, ça veut dire qu’on peut accueillir entre quatre et cinq clients. Sur le papier, ça me se semble peu viable", explique Gilles. "On a l’impression que les gens qui prennent ces décisions ne savent pas les conditions dans lesuqelles on travaille réellement", déplore Esperanza.

"Il est temps que ça s'arrête"

Y aura-t-il suffisamment de clients pour la survie de l'entrperise ? De quoi seront faits les jours à venir ? Des questions que se pose également Olivier Brière, chef d’entreprise. "Un planning comme ça représente une chute entre 15 et 20% de mon chiffre d’affaires, donc il est temps que ça s’arrête."

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne