Covid-19 : faut-il durcir les contrôles aux frontières ?

France 2

Le conseil scientifique recommande depuis plusieurs semaines des mesures d’isolement dans les aéroports pour les passagers arrivant de zones rouges, où le virus circule fortement. Cette recommandation n’a pas été suivie par le gouvernement.

Dans les aéroports français, c’est la nouvelle règle depuis samedi 1er août. Mais est-elle suffisante ? Les tests sont obligatoires pour les voyageurs venant de pays classés à risques par les autorités : 16 nations, comme les États-Unis, le Brésil ou l’Algérie. À l’aéroport de Roissy cet après-midi, mardi 4 août, pour passer la frontière, deux solutions : certains brandissent la preuve d’un dépistage dans leur pays d’origine, d’autres subissent un test à l’arrivée. C’est justement cette situation qui pose question.

L’isolement peu respecté

Dans l’attente de leurs résultats sous 48 heures, ce couple est censé s’isoler, mais dans les faits, ils sont libres de se déplacer, et vont d’ailleurs prendre le TGV. L’isolement est recommandé par les autorités, mais il n’y a pas de mesures de contrôles. Autre point faible du dispositif : ces tests ne concernent que les vols directs. Si un passager fait une escale dans un pays non classé en zone rouge, celui-ci évite en effet le dépistage systématique.


Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne