Couvre-feu : les transports encore plus bondés qu'à l'ordinaire en Île-de-France

France 3

Le couvre-feu décrété il y a une semaine en Île-de-France entraîne une concentration humaine très importante dans les transports le soir. Une situation problématique, au regard de la propagation active de Covid-19.

Depuis que l’Île-de-France a décrété un couvre-feu à partir du samedi 17 octobre à minuit, les transports sont encore plus bondés qu’à l’ordinaire, surtout le soir. Entre 20 et 21 heures, la concentration humaine ne faiblit pas dans les métros. "C’est vrai qu’il y a beaucoup plus de monde qu’avant, c’est plus compliqué de prendre le métro et les bus sont bondés. On est très serrés et en période de Covid, ce n’est pas le top", juge une jeune passante.

Allonger l’heure de pointe

Alors, les associations d’usagers demandent à ce que l’heure de pointe soit allongée. "Concrètement, aujourd’hui, l’heure de pointe sur les lignes de métros, de bus et de RER se termine à 19h30. Ce que nous souhaitons, c’est que cette heure de pointe soit prolongée jusqu’à 21 heures", précise Michel Babut, vice-président FNAT – Île-de-France (Fédération-associations d’usagers des transports).

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne