Coronavirus : la rentrée des étudiants, menace pour la santé publique ?

Les étudiants font leur rentrée et les gestes barrières sont parfois oubliés au cours de soirées privées.

La fête est finie pour les étudiants de la faculté de médecine de Poitiers (Vienne). Les rassemblements festifs sont désormais interdits, les contaminations ayant augmenté dans les soirées privées. "On ne tombe pas la bonne année", explique Faustine Quillet, étudiante en deuxième année de médecine, qui reconnait néanmoins ne pas toujours se priver de faire la fête, "parce qu’on est des jeunes et qu’on a envie de le faire". 

De nouvelles mesures de sécurité 

Face à la menace, les universités pourraient renforcer leurs mesures de sécurité. Elles concerneraient la "réduction des effectifs" ou la mise en place de la "formation distanciée", indique Gabriel de Saint-Martin, référent Covid au sein de l’université de Poitiers. Le professeur Goldstein, du CHU de Lille (Nord), s’inquiète quant à lui du retour à la maison des étudiants le week-end. Du côté des étudiants, le syndicat UNEF insiste sur le "manque de moyens" et demande un accompagnement de la part de l’Etat. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne