Coronavirus : l'Ordre des médecins tire la sonnette d'alarme

FRANCE 3

Les données communiquées samedi 26 septembre par les autorités sanitaires inquiètent le président de l'Ordre des médecins, qui redoute l'arrivée d'une deuxième vague de coronavirus encore plus difficile que la première. 

"Si rien ne change, la France va devoir affronter pendant plusieurs longs mois d'automne et d'hiver une épidémie généralisée sur tout son territoire", assure Patrick Bouet, le président de l'Ordre des médecins, dans le JDD du dimanche 27 septembre. D'autres médecins lui emboîtent le pas dans une tribune. "Désormais, on est quasiment au bord du précipice. On a une augmentation exponentielle du nombre de malades en réanimation. [...] Quelles vont être les perspectives d'ici quinze jours, trois semaines, un mois ?", s'interroge par exemple le docteur Jimmy Mohamed.

Une erreur de stratégie de la part du gouvernement ?

Alors que les services de réanimation se remplissent, les mesures toujours plus restrictives annoncées par le gouvernement sont une erreur de stratégie, selon le sociologue Laurent Mucchielli. "Dès qu'il y a trois, quatre chiffres qui, tout à coup, commencent à augmenter, à chaque fois on repart systématiquement sur ce discours, comme si on voulait toujours nous préparer à des mesures qui sont, non seulement restrictives, mais dont on n'évalue par ailleurs jamais l'impact sur la société", affirme-t-il. 

Vous êtes à nouveau en ligne