Coronavirus : inquiétude en Bretagne

France 3

La situation est suivie de près en Bretagne. Deux mois après le déconfinement des Français, les signaux d'alerte se multiplient sur place, où un malade contamine désormais plus de deux personnes chaque jour. Le taux de reproduction interpelle dans la région. Des données qui peuvent être influencées par des tests de dépistage plus nombreux.

Est-ce la fin de la tranquillité sur les plages bretonnes ? Le taux de reproduction du Covid-19 a fortement augmenté en quelques jours pour atteindre 2,62. Il s'agit désormais du plus important de France. Les autorités affirment que ce taux est lié à l'apparition de plusieurs foyers épidémiques, 4 dans le Finistère et 1 dans les Côtes d'Armor. "Ça peut être des EHPAD, des centres de vacances, un centre aéré. Tout une multitude de situations mais aussi beaucoup de contaminations intrafamiliales", avance Anne-Briac Bili, directrice de l'ARS Bretagne.

"Cela nous rappelle que le virus est toujours là"

Un laboratoire de Concarneau (Finistère) a enregistré ce matin plus de demandes de tests. "J'ai des petits symptômes mais rien de méchant. On a préféré contrôler pour rassurer la famille", explique un homme venu se faire dépister. "C'est arrivé en Bretagne, ça aurait pu arriver dans d'autres régions de France. Il est très probable que l'on observe ce genre d'évènement dans d'autres régions à l'avenir donc il ne faut pas forcément s'alarmer. En revanche, cela nous rappelle que le virus est toujours là et que l'épidémie peut reprendre", explique l'épidémiologiste Pascal Crepey.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne