Anne-Claude Crémieux : "La circulation du virus est très clairement en train d'augmenter"

Faut-il s'inquiéter de la hausse du taux de reproduction du virus dans plusieurs régions françaises ? La professeure en maladies infectieuses Anne-Claude Crémieux livre des éléments de réponse, en duplex l'Hôpital Saint-Louis (Paris).

La forte hausse du taux de reproduction du virus est-elle inquiétante ? "Il y a plusieurs données qui vont dans le même sens et qui évidemment sont inquiétantes. Elles évoquent que la circulation du virus est très clairement en train d'augmenter avec un risque de reprise épidémique. C'est un signal de plus sur la nécessité d'essayer au maximum de freiner ce virus par des mesures barrières", alerte la spécialiste des maladies infectieuses Anne-Claude Crémieux. 

"Des foyers qui échappent au contrôle des autorités sanitaires"

La Bretagne est concernée, la Côte-d'Azur également, plusieurs autres régions sont en alerte orange. Faut-il y voir une concomitance avec les flux de vacanciers du mois de juillet ? "Pas forcément", selon Anne-Claude Crémieux qui souligne qu'en Bretagne, "c'étaient des foyers qui ont finalement été mal limités, qui n'ont pas pu être contenus et qui ont donné une diffusion communautaire. Je pense aux abattoirs, aux EHPAD, et c'est finalement ça le danger : des foyers qui naissent en lieux clos, qui diffusent et qui échappent au contrôle des autorités sanitaires, qui échappent au contrôle des chaines de contamination", conclut la professeure. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne