Déconfinement : une reprise de l’école qui inquiète

FRANCE 3

À l’approche du 11 mai, c’est une équation à multiples inconnues : la réouverture des écoles. Emmanuel Macron l’assure : la reprise des cours sera progressive et non obligatoire. Mais tous les parents sont-ils prêts à renvoyer leurs enfants à l’école ?

Reprendre le chemin de l’école, ou pas, c’est la question. Les parents auront le choix : le gouvernement a fixé le principe du volontariat, mais à deux semaines du déconfinement et de la reprise possible des cours, la mère d’un élève de CM2 se pose beaucoup de questions : "Est-ce que les enfants devront porter des masques ? Combien d’enfants seront accueillis dans la classe ? Est-ce qu’il y aura du gel hydroalcoolique ? Est-ce que les enseignants vont être formés aussi ? Si on n’a pas de réponses claires, on va vraiment se poser la question de les envoyer à l’école", affirme une mère.

Une majorité de parents y sont opposés

Un cas loin d’être isolé. Plus des deux tiers des parents d’élèves jugent que la réouverture des écoles est une mauvaise décision, et n’enverront pas leurs enfants en cours. Dans une école maternelle parisienne, tout s’est figé le 15 mars dernier. Alors, moins de 15 jours pour tout organiser, c’est un peu court.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne