Déconfinement : un discours très prudent d'Edouard Philippe

FRANCEINFO

Le discours d'Édouard Philippe était l'un des plus attendus des dernières années. S'il est resté très prudent, le Premier ministre a aussi mis en garde. Alexandre Peyrout, du service politique de France Télévisions, analyse ce plan de déconfinement, mardi 28 avril.

"On a senti, mardi 28 avril, un Edouard Philippe grave et très précautionneux, d'abord sur cette date du 11 mai. Le Premier ministre a répété à plusieurs reprises que le déconfinement ne pourrait être mis en œuvre qu'à la seule condition d'un ralentissement de l'économie. Si ce n'est pas le cas, les mesures de confinement seront prolongées. Il a notamment fustigé un 'relâchement chez certains' et appelé à persister dans un confinement strict", décrypte le journaliste du service politique de France Télévisions Alexandre Peyrout.

Limitation des déplacements

Une prudence sur la stratégie aussi, avec une limitation des déplacements dans un rayon de 100 kilomètres et une incitation au télétravail. "Il y a des airs de semi-déconfinement. On est plus proche d'une liberté sous conditions que du retour des jours heureux qu'avait promis Emmanuel Macron", continue le journaliste. Le gouvernement table sur l'incitation plutôt que la coercition. Il compte aussi sur la discipline des Français.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne