Déconfinement : "Si je veux que les touristes viennent, il faut d'abord que je démontre" que Nice "est rassurante", explique Christian Estrosi

Christian Estrosi, maire Les Républicains de Nice, le 21 novembre 2019.
Christian Estrosi, maire Les Républicains de Nice, le 21 novembre 2019. (VALERY HACHE / AFP)

Invité du "8h30 france info", le maire de Nice a indiqué que le commerce local a perdu "2,5 milliards d'euros" depuis le début du confinement.

Aller d'une région à l'autre à partir du 11 mai, date du déconfinement, sera-t-il possible ? Pour le moment, le gouvernement n'a pas encore donné de réponse claire. Le Premier ministre doit donner les détails du plan de sortie du confinement d'ici une semaine. "Si je veux que les touristes viennent, il faut d'abord que je démontre que la ville que j'administre est rassurante pour les touristes eux-mêmes", a expliqué Christian Estrosi, maire Les Républicains de Nice, vendredi 24 avril sur franceinfo.

>> Coronavirus : les dernières informations sur la pandémie dans notre direct

"Je n'ai pas été extrêmement ferme et rigoureux sur le confinement pour devenir laxiste sur le déconfinement. Il y a encore trop d'inconnu, nous avons ce devoir d'humilité", a indiqué l'ancien ministre.

Réussir un "déconfinement progressif"

Pour le maire LR de Nice, la réouverture des commerces doit se faire dans "la progressivité, il faut aller progressivement vers la détermination de certains commerces qui pourraient rouvrir". Christian Estrosi a "décidé de monter une agence métropolitaine sanitaire qui délivre un label avec des experts et des conseillers pour une ouverture progressive d'un certain nombre de commerces".

Depuis le début du confinement, la ville de Nice a perdu "2,5 milliards d'euros" pour le commerce local, "600 millions d'euros" pour l'hôtellerie et la restauration. "Nous avons besoin de faire remonter ce chiffre d'affaires avec des visiteurs cet été", tout en gardant "notre cercle vertueux interne à l'administration, à la vie des Niçoises et des Niçois et des habitants de la Métropole", a indiqué Christian Estrosi. "Pour cela, il faut que je réussisse ce déconfinement progressif, partiel, en n'hésitant pas à faire un petit pas de côté ou en arrière si nécessaire", a expliqué le maire LR de Nice.

Christian Estrosi veut aussi relancer une offre culturelle avec de "très beaux programmes" : "Notre théâtre national n'a pas eu d'activité pendant trois mois. Nous sommes en train de définir un festival de théâtre pour l'été, nous allons faire la même chose avec l'opéra de Nice, les musiques actuelles."

Vous êtes à nouveau en ligne