Déconfinement : reprise en douceur dans les entreprises du bâtiment

franceinfo

Le déconfinement doit permettre le redémarrage de l’économie. À l’arrêt depuis deux mois, 400 000 entreprises sont prêtes à reprendre. Une usine sur deux pourrait tourner à nouveau. Dans le BTP, l’activité n’était pas complètement au point mort.

Sur un chantier de Villeneuve-d’Ascq (Nord), la prise de température et un questionnaire sont obligatoires à l’entrée du site. Pour le premier jour de réouverture, lundi 11 mai, une vingtaine de compagnons sont présents et le masque est obligatoire. Certes, la distanciation physique est difficile à appliquer en permanence, mais de nouveaux points d’eau ont été installés pour se laver les mains. Des précautions sont prises dans les vestiaires et le réfectoire. C’est un surcoût financier que l’entreprise a pu négocier avec son client.

Lente reprise

Deux mois après, le contexte général est malgré tout tendu. 40% des chantiers de l’entreprise sont encore à l’arrêt. Une usine de luminaires a repris, elle aussi. Avec le confinement, les commandes ont chuté de près de 90%, mais le patron de Lucibel reste confiant dans une reprise progressive. Dans le Jura, le chiffre d’affaires d’une entreprise de menuiserie a été divisé par deux. Là aussi, la reprise est poussive. Elle dépendra de l’évolution de la pandémie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne