Déconfinement : que retenir de l’allocution d’Emmanuel Macron ?

FRANCE 2

Emmanuel Macron a décidé d’accélérer le déconfinement et a tenu à en faire l’annonce lui-même, dimanche 14 juin. L’analyse d’Arnaud Boutet, journaliste du service politique de France Télévisions. 

Pourquoi Emmanuel Macron n’a-t-il pas laissé Édouard Philippe faire l’annonce de l’accélération du déconfinement dès vendredi 12 juin, après le Conseil de défense ? "Le président n’a pas boudé son plaisir. La pandémie de Covid-19 s’éloigne, c’est donc lui qui a sifflé dimanche soir la fin du confinement. Tout le monde, y compris l’opposition, reconnaît que c’est plutôt une bonne nouvelle, et l’on verra plus tard avec les commissions d’enquête ce qui n’a pas fonctionné", explique lundi matin Arnaud Boutet, journaliste du service politique de France Télévisions. 

Une nouvelle décentralisation

Autre message fort d’Emmanuel Macron : l’unité autour de la République face au problème du racisme. "Le chef de l’État a dit clairement non au communautarisme, à la repentance et à l’écriture mémorielle. La France ne déboulonnera pas ses statues. Emmanuel Macron a également fixé un cap à long terme avec trois mots : écologie, économie et souveraineté. Il a parlé de l’indépendance de la France et veut aussi une nouvelle décentralisation, à la fois géographique et sectorielle, ce qui est nouveau", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne