Déconfinement : les fleuristes misent beaucoup sur la fête des mères

France 2

Dimanche 7 juin, c’est la fête des mères. Les fleuristes comptent sur l’événement pour se refaire une santé financière.

Chez une fleuriste de Verdun (Meuse), c’est l’effervescence. A quelques jours de la fête des mères, il faut préparer plus de 1 000 roses, c’est l’événement le plus important de l’année et après deux mois de fermeture il faut absolument relancer l’activité. "Toutes les cérémonies ont été annulées donc si on loupe la fête des mères, on n’a plus du tout de trésorerie", explique Aurore Oliveira.

Le drive à la rescousse

Dans la jardinerie d’Houdainville-en-Meuse, la fête des mères est aussi très attendue, mais l’effet du confinement a été atténuée grâce au drive. "On n’a pas trop l’habitude de travailler dans ce format. Mais ça s’est pas trop mal passé parce qu’on a eu du soutien et une clientèle fidèle depuis 30 ans", témoigne Clément Rousseau. La Fédération française des artisans fleuristes évalue à plus de 40 millions d’euros la perte sèche, rien que pour le premier mois de confinement.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne