Déconfinement : le tribunal de Tours se prépare

franceinfo

Dans les tribunaux, seuls les dossiers prioritaires seront examinés à partir du 11 mai dans des conditions particulières avec le respect des gestes barrières. Un casse-tête illustré à Tours (Indre-et-Loire).

Lundi 4 mai, à une semaine du déconfinement, le tribunal de Tours (Indre-et-Loire) est en pleine effervescence. Une douzaine de vitres en Plexiglas a été commandée pour le personnel en audience et à l’accueil. Dans les étages où travaillent toujours un tiers des effectifs, on se prépare également. Un stock de 500 masques est finalement arrivé. Mais les personnes convoquées sont invitées à venir équipées. À Tours, l’accueil sécurisé du public est un casse-tête. Les bâtiments étant en travaux, un patio inoccupé pourrait être utilisé pour accueillir les justiciables.

Pas de public aux audiences

Pour les déferrements, par exemple, peu de changements, mais des précautions sanitaires. Le prévenu a un masque, la distanciation sociale doit être de plusieurs mètres et l’entretien est limité dans le temps. La visioconférence, largement utilisée depuis mars pour limiter le déplacement des détenus, et donc la contamination, pourrait également se poursuivre. Mais selon Gilles Michaud, vice-président du tribunal judiciaire, cette situation n’est pas tenable sur la longueur. Enfin, hors convocation, le public ne pourra pas assister aux audiences. Seule la presse est autorisée. À Tours, le retour à la normale n’est pas attendu avant plusieurs mois.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne