Déconfinement : le personnel de la forêt de Fontainebleau s'attend "à recevoir beaucoup de monde" et constate déjà des masques abandonnés

Fôret de Fontainebleau, juin 2009.
Fôret de Fontainebleau, juin 2009. (HUGUES TAILLIEZ / MAXPPP)

Avec la fréquentation à venir dans le massif, le personnel craint que les gens se retrouvent dans les endroits très connus. Il insiste ainsi sur la communication, et alerte sur les déchets et les masques, déjà trop nombreux, une pollution supplémentaire. 

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

En pleine période de déconfinement, Pierre-Edouard Guillain, directeur de l'agence ONF Ile-de-France Est, gestionnaire notamment de la forêt de Fontainebleau, s'attend "à recevoir beaucoup de monde" ce week-end dans les massifs et les bois de Fontainebleau. Interrogé par franceinfo, il constate déjà des masques et gants abandonnés dans la forêt. Un nouveau type de déchet contre lequel il ne peut "malheureusement que protester".

>> Retrouvez les dernières informations sur la pandémie dans notre direct

franceinfo : Avez-vous vu plus de monde depuis lundi dans la forêt de Fontainebleau ?

Pierre-Edouard Guillain : Lundi c'était le déconfinement mais le temps n'y était pas. Il y avait beaucoup de vent et de pluie donc ça a un peu découragé les visiteurs. Mais effectivement depuis mercredi nous constatons qu'il y a beaucoup de gens. Plus qu'à l'accoutumée par rapport à une semaine habituelle. Même si ce sont des semaines habituellement très fréquentées dans le massif. Y compris par des étrangers qui ne sont pas au rendez-vous cette année.

Vous attendez du monde dans les jours à venir ?

Évidemment, nous nous apprêtons à recevoir beaucoup de monde. C'est pour ça que nous avons fait de la communication, nous serons également présents sur les sites avec un certain nombre de brigades pour être en surveillance sur les massifs à cause de la fréquentation attendue.

Avez-vous peur qu'il y ait trop de monde ?

C'est effectivement une crainte. Ce que nous craignons avant tout c'est d'avoir trop de gens à des endroits qui sont très connus et trop fréquentés. Nous invitons vraiment les gens à profiter de cette expérience un peu particulière pour aller ailleurs qu'aux endroits habituellement fréquentés. Il y a d'autres lieux que les Gorges de Franchard ou le Rocher Canon. Il y a 22 000 hectares à Fontainebleau donc on peut se répartir sur l'ensemble du massif. Et nous craignons aussi que comme tous les ans, l'environnement souffre de la fréquentation. Car c'est une période sensible. Donc nous appelons aussi à être précautionneux dans cette entrée en forêt.

Craignez-vous aussi de retrouver, comme on le voit déjà en ville, des masques jetés par terre ?

Eh bien malheureusement c'est déjà le cas. J'ai reçu tout à l'heure des photos de nos partenaires qui faisaient état de masques ou de gants abandonnés en forêt. C'est un nouveau déchet de plus. Vous savez que les déchets sont le fléau des forêts publiques, puisqu'elles sont fréquentées. Malheureusement nous en constatons beaucoup trop. Ce nouveau type de déchet est apparu et malheureusement nous ne pouvons que protester.

Vous êtes à nouveau en ligne