Déconfinement : le chômage partiel en partie pris en charge par l’employeur

France 2

Les nouvelles règles du chômage partiel entrent en vigueur lundi 1er juin. Illustration du changement pour les employeurs dans les Hauts-de-Seine.

Un magasin de chaussures de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) emploie en temps normal 19 salariés. Mais huit sont toujours en chômage partiel. Jusqu’à maintenant, l’Etat prenait en charge 100% de leurs salaires. A partir de lundi 1er juin, 15% sont pris en charge par l’employeur. "Le coût sera de 2 700 euros par mois pour nous", explique le responsable du magasin Robert Trinel lundi matin en direct au micro de Naoufel El Khaouafi.

Des licenciements à craindre

"Nous craignons que certains de nos confrères et nous-mêmes ne soient pas en capacité d’assurer cette nouvelle charge. Nous aurions aimé que cette mesure soit prise après les soldes d'été. Compte tenu de la situation, nous allons avoir probablement des employeurs qui vont mettre des personnes au chômage définitif", poursuit-il. Depuis trois mois, ce dispositif a coûté près de 24 milliards d’euros à l’Etat, conclut le journaliste de France Télévisions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne